Fictions

« Feelgood » la recette du best-seller par Thomas Gunzig

« Feelgood » la recette du best-seller par Thomas Gunzig

10 août 2019 | PAR Yaël Hirsch

Quand l’auteur du Manuel de survie à l’usage des incapables  et de La Vie sauvage se met à écrire un roman social, ça s’envole forcément en numéro surréalistes de faussaires malins. Et ça nous réjouit de « Feelgood ».

La quarantaine avancée, Alice élève seule un fils avec son salaire de vendeuse de chaussures qui lui permet de vivre « tout juste ». Quand le magasin ferme, le manque d’argent l’étrangle malgré les travaux d’intérimaires accumulés. Elle décide alors de faire un geste fou et désespéré. Et rencontre sa route un romancier …

Toujours aussi drôle sans oublier la tendresse, Thomas Gunzig nous livre le portrait très sérieux d’une femme courageuse et travailleuse que la dureté de nos sociétés pousse aux abois. Avec des héros tous sympathiques, jusqu’à la femme évanescente du romancier, il parvient néanmoins à éviter les bondes sentiments… Un roman rythmé, énergique et qui se lit d’une traite.

Thomas Gunzig, Feelgood, Au diable Vauvert, 400 p., 19 euros. Sortie le 22 août 2019.

Visuel : couverture du livre

Rencontre avec Cat Willett, illustratrice basée à Brooklyn
L’agenda culturel de la semaine du 12 août 2019
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *