Fictions
« Evacuation », une fable poétique et cruelle de Raphaël Jerusalmy

« Evacuation », une fable poétique et cruelle de Raphaël Jerusalmy

05 avril 2017 | PAR Yaël Hirsch

Raphaël Jerusalmy, l’auteur de La confrérie des chasseurs de livres (2013, lire notre article) et de Sauver Mozart (2012, lire notre article), est de retour chez Actes Sud avec une fable qui part d’un road-movie catastrophiste pour évoquer tout un monde d’humanité et de sentiments.
[rating=4]

evacuation

Alors que la guerre est partout, la belle artiste Yaël, le jeune cinéaste Naor et le grand-père qui a survécu à tout, Saba, se lancent sur les routes d’Israël, panneau après panneau, du boulevard Rothschild où Naor a voulu filmer son oeuvre « Évacuation » aux confins du pays, près de la Jordanie. L’errance et l’anamnèse se suivent avec un étrange calme et une poésie qui résiste à la catastrophe.

A la fois lent et en mouvement, très vivant et dansant au bord du néant, l’écriture d’Evacuation est à la fois littéraire et cinématographique et dresse trois portraits très émouvants. Un roman très original, qui donne à réfléchir et à se perdre.

Raphaël Jerusalmy, Evacuation, Actes Sud, Avril 2017, 144 pages, 16.50 euros.

visuel : couverture du livre

Avec « Verbales », l’émotion passe aussi par le corps dansant
Barbara Matijevic: youtube appliqué au spectacle vivant
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *