Fictions
« Cosmétique du Chaos » : le visage anxiogène du futur, par Espedite

« Cosmétique du Chaos » : le visage anxiogène du futur, par Espedite

06 janvier 2020 | PAR Yaël Hirsch

Auteur Corse, sélectionné pour la prix de Sade en 2017 avec Se trahir (Le Passage), Espedite fait sa rentrée d’hiver chez Actes Sud avec un petit livre d’anticipation noir comme le pire de vos cauchemars. Un exercice de style magistral qui vient appuyer sur des angoisses existentielles. 

Dans quelques années après notre ère, Hasna est une femme mature qui perd son emploi et accepte l’opération esthétique préconisée par sa conseillère de réinsertion à l’emploi : elle se faite opérer le visage. On la découvre avec le miroir qui lui renvoie comme un trou béant l’image de son nouveau visage. S’ensuit alors une plongée d’une centaine de pages dans la psyché de cette femme qui s’est volontairement faite défigurer pour complaire à un système tout à fait autoritaire où on la sent terriblement seule, détachée de sa fille et pratiquant le date avec une tristesse reconnaissante quand elle n’est pas rejetée.

Pour Levinas, le visage c’était l’impératif de l’altérité, pour Espedite, pas de visage, c’est le sujet qui ploie entièrement, soumis à un monde où la domination s’est pleinement mutée en biopouvoir. Un monde parfaitement totalitaire. Le texte d’Espedite est saisissant : sombre, cauchemardesque, avec une impression « fin de monde » qui résonne fort avec le Vienne du tournant du 20e siècle et qui parvient à décrire dans des mots hypnotiques un avenir complètement désenchanté.

Espedite, Cosmétique du Chaos, Actes Sud, 112 pages, 12 euros. Sortie en Février 2020

visuel : couverture du livre

« Plunk » de Fabien Henrion, une plongée sombre dans le monde de l’art contemporain
« Histoire d’amour » : Les métamorphoses par Stéphane Audeguy
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *