Fictions

« C’est le métier qui rentre » de Sylvie Testud: dans les coulisses de l’usine à rêves

« C’est le métier qui rentre » de Sylvie Testud: dans les coulisses de l’usine à rêves

31 janvier 2014 | PAR Alice Dubois

Sylvie Testud, comédienne, réalisatrice et romancière, publie chez Fayard son nouveau roman C’est le métier qui rentre. Une fable acide et effrayante sur l’usine à rêves cinématographique. Un envers du décor qui sent le vécu.

[rating=3]

Sylvie TestudSybille, jeune comédienne qui tourne bien est d’une naïveté implacable. Imaginant des Happy ends aux pires catastrophes humanitaires, pas méfiante pour un sou, elle décide de se lancer dans l’aventure de la réalisation en écrivant son premier film. Entre deux enfants qu’elle ne voit pas souvent et un mari esseulé qui fait la gueule, Sybille fait preuve d’un optimisme à toutes épreuves, ayant une foi inébranlable dans la nature humaine. Véritable passionnée, elle portera son projet jusqu’au bout, seule, espérant jusqu’à la fin que tout finira bien…

Mais c’était sans compter la violence d’un milieu qui n’a rien d’un parc pour enfant ! Entre producteurs manipulateurs, mensonges et coups bas, Sybille va se retrouver coincée dans un univers ubuesque, où tout se fait à l’envers, au milieu d’une horde de personnages truculents mais non moins dégueulasses.

Avec beaucoup d’humour, de légèreté et une pointe d’acidité, Sylvie Testud raconte les tribulations rocambolesques d’une grande naïve qu’elle reconnait comme « une extension » d’elle-même. Levant le rideau des coulisses, elle pointe du doigt le choc violent entre les rêves d’une passionnée et la réalité d’un monde de brutes où l’argent est la seule donnée valable.

 

C’est le métier qui rentre, de Sylvie Testud. Editions Fayard. Parution: Janvier 2014. 261p. Prix: 18€

Visuel: © Couverture du livre

[Interview] « Fiers de la diversité proposée par notre Printemps de Bourges ! »
Césars 2014: les héros très discrets
Alice Dubois
Alice a suivi une formation d’historienne et obtenu sa maitrise d'histoire contemporaine à l'université d'Avignon. Parallèlement, elle est élève-comédienne au Conservatoire régional d'art dramatique de la ville. Elle renonce à son DESS de Management interculturel et médiation religieuse à l'IEP d'Aix en Provence et monte à Paris en 2004 pour fonder sa propre compagnie. Intermittente du spectacle, elle navigue entre ses activités de comédienne, ses travaux d'écriture personnels et ses chroniques culturelles pour différents webmagazines. Actuellement, elle travaille sur un projet rock-folk avec son compagnon. Elle rejoint la rédaction de TLC en septembre 2012. Elle écrit pour plusieurs rubriques mais essentiellement sur la Littérature.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *