Fictions
Captain America : Des super-héros pro noirs, femmes, gays & musulmans

Captain America : Des super-héros pro noirs, femmes, gays & musulmans

19 juillet 2014 | PAR Alexander Mora-Mir

Steve Rogers cède sa place à son ami de longue date Sam Wilson. En d’autres termes, Captain America donnera son costume au Faucon, son compagnon d’armes depuis plus de quarante ans. Il sera le premier homme noir à endosser le costume.

Lors du Colbert Report du 16 juillet, Joe Quesada, rédacteur en chef de Marvel explique ses motivations : « Je me suis beaucoup amusé à écrire les aventures de Sam. Steve peut être très rigide. Ça peut manquer parfois de gaieté, ce qui n’est absolument pas le cas avec Sam. »

Le personnage de Steve Rogers (Captain America initial) ne disparaît pas, donc pas besoin de paniquer, au contraire. « L’esprit de Steve est toujours aussi fort mais son corps ne peut plus supporter la tâche d’être Captain America. A la place, il utilise ses compétences pour être le nouveau conseiller stratégique du nouveau Captain, diriger ses missions depuis le Manoir Avengers et fournir le soutien technique et les informations dont Sam a besoin à distance. Il apprendra aussi  à Sam à lancer le bouclier, une capacité difficile à maîtriser pour le nouveau Captain. » Il fera ses débuts à la rentrée dans la bande dessinée All New Captain America.

Les minorités raciales font peu à peu leur apparition dans les comics. Notamment avec la création du personnage de Kamala Khan (première héroïne musulmane, d’origine pakistanaise) ou encore le reprise du costume de Spiderman par Miles Morales, un métis afro-hispanique. La maison d’édition concurrente DC Comics a annoncé en décembre dernier que le futur Robin qui assisterait Batman serait également noir.

Une ouverture de l’état d’esprit ou une simple apparence de « quotas » chez les super héros ? En effet, ils restent très minoritaires, mais leur multiplication aujourd’hui ne date pas d’hier. Certes il y a le Faucon, mais Luke Cage est un super héros créé en 1972, un mercenaire tout droit sorti du Bronx ! N’oublions pas l’une des plus célèbres, Storm, incarnée par Hall Berry dans les films X-Men.
Le plus récent que l’on ait pu voir dans les salles et le héros Bishop, incarné par Omar Sy, un personnage créé dans les années 1990. Ils sont peu, mais singuliers, leur faible nombre, les rendent plus intriguant peut-on dire. N’oublions pas que depuis 1940, à l’origine, les personnages de Comics sont presque tous blancs, hétérosexuels et défenseurs des valeurs de l’Amérique, Captain America en est le plus pure produit. Rien de plus patriotique !

Cette passation de masque, cape et bouclier d’un héros blanc à un héros noir fait suite à l’annonce que Thor deviendrait une femme, une déesse précisément, à la rentrée ! De leur côté, DC Comics avaient fait de Green Lantern le premier super-héros gay. Une diversité qui devient sans limite, pour notre plus grand bonheur et ceux des super-héros, fervents défenseurs de la liberté, donc de la tolérance et de l’ouverture d’esprit.

Chez Marvel on chamboule tout, le changement ne fait plus peur. Leur mentalité est devenue très progressiste et tolérante au vue de la société en constante mutation. En attendant, ces nouvelles raviront simplement nos super héros, qui n’ont plus de limites !

Playlist de la semaine (74)
Seth MacFarlane, le réalisateur de « Ted », a été accusé de plagiat
Alexander Mora-Mir

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture