Fictions

« Bye Bye Elvis » : Caroline de Mulder dévoile les coulisses du mythe

« Bye Bye Elvis » : Caroline de Mulder dévoile les coulisses du mythe

06 août 2014 | PAR Yaël Hirsch

Pour cette rentrée littéraire 2014, Caroline de Mulder s’attaque à un mythe : The King. A la fois drôle et tragique, Bye Bye Elvis met en parallèle la star à bout de souffle et l’engagement studieux d’une veuve auprès d’un vieux monsieur fantasque. Chez Actes Sud le 20 août 2014.

[rating=3]

cde mulder bye-bye-elvisVeuve peu âgée et sans ressources, forte d’un passé plutôt international Yvonne s’engage à Paris auprès du vieux et mystérieux John White. En parallèle, drogué et luttant contre l’argent, la santé et l’argent qui s’éparpillent, Elvis s’éprend de petites de plus en plus jeunes et entre dans une course-poursuite pathétique contre l’âge…

Structuré impeccablement en deux histoires qui se font échos, absolument sans pitié à l’égard du vieil Elvis qu’on redécouvre pleinement seul, imbu de lui même, assez bête et très pédophile, Bye Bye Elvis est en fait un roman dur; mais la langue et les fausses paillettes dénoncée rendent la lecture de ce texte sans merci fluide et très agréable. Un texte qui fonctionne fort bien!

Caroline de Mulder, Bye Bye Elvis, Actes Sud, 288 p., 14,99 euros. Sortie le 20 août 2014.

visuel : couverture du livre

« Une dernière danse » : plongée dans un passé de danseuse andalouse par Victoria Hislop
La sélection cinéma du 6 juillet
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

2 thoughts on “« Bye Bye Elvis » : Caroline de Mulder dévoile les coulisses du mythe”

Commentaire(s)

  • lisa

    Bonjour, j’ai lu ce livre, Caroline de Mulder dit qu’elle s’est renseignée sur Elvis avant de l’écrire, je crois sincèrement que le fruit de ses recherches n’est pas bon, elle a trouvés et collectés tous les mauvais articles écrits à son sujet et elle a cru naïvement toutes les choses que des personnes incultes ont dit ou écrit sur Elvis, elle a ensuite transposé bêtement cette récolte de documents sans s’interroger sur la véracité de ces dires. Je peux vous affirmer que toute la partie biographique de ce livre est fausse et est particulièrement insultante pour Elvis et sa famille.

    août 22, 2014 at 3 h 25 min
  • Yaël Hirsch
    yael

    Bonjour Lisa
    Le livre est un roman, pas une biographie, je comprends qu’un personnage d’Elvis en déchéance puisse vous choquer mais je ne suis pas sure que les approximations factuelles sur sa vie suffisent à disqualifier le livre qui est un bon texte littéraire.
    bien cordialement
    yael hirsch

    août 22, 2014 at 4 h 32 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *