Fictions

« Attendez-moi métro République » De Hanan Ayalti

« Attendez-moi métro République » De Hanan Ayalti

07 avril 2017 | PAR David Rofé-Sarfati

En 1942, Hanan Ayalti, Juif polonais fuit la France avec sa famille. Réfugié en Uruguay, il écrit l’histoire d’une famille d’immigrés à Paris. Attendez-moi métro République a permis aux Juifs d’Amérique de découvrir les conditions de vie en France occupée. C’est le premier roman de Hanan Ayalti traduit en français et il est pour les passionnés d’histoire et les amoureux de Paris un bonheur de lecture.

ayaltinbLes Sokolovski, immigrés juifs polonais s’installent à Paris dans les années 30; à force de labeur le père achète un magasin sur les grands boulevards. Arrive l’Occupation allemande et le père voit sa boutique aryanisée. Le fils Jacques, résistant communiste, participe à des attentats. Il est recherché par la Gestapo.. Il passe de cache en cache. Hélène, sa petite amie non juive, aide les parents Sokolovski à survivre.

Le roman est construit comme un roman policier avec un authentique suspens. Comme un roman à la Balzac aussi avec des descriptions fidèles. Il est un témoignage de ce que fut la vie de Juifs à Paris, un roman réaliste documenté qui nous montre le Paris populaire et cette classe ouvrière qui se retrouve à la fête de l’huma. Ce tourisme dans le temps passionne à la façon d’une docu-fiction où l’on découvrira entre autres combien ces familles Juives désiraient devenir françaises abandonnant leurs habits et habitudes polonaises. La rencontre avec une Juive alsacienne assimilée est analogique de toute la réflexion actuelle sur l’identité nationale et sur ce qu’elle cherche à attraper entre assimilation et intégration.

Le roman est un voyage pour le Paris des années 40 dont les traces entre gaieté et nostalgie sont aujourd’hui sous nos yeux. Il est un roman sur le manque. La recherche du fils structure le récit autour d’une quête qui fait retour de notre manque de ce Paris disparu, des personnes disparues.

Il est aussi une jolie histoire d’amour avec un art du récit qui nous fait parcourir 430 pages sans écueils.

Biographie de l’auteur
Hanan Ayalti (pseudonyme de Khonen Klenbort) est né en 1910 à Sapotskin, une bourgade de l’empire russe, dans une famille juive traditionnelle. Il a vécu en Palestine (1929-1933), en France (1933-1942) et a participé à la guerre civile en Espagne (1936-1937) comme correspondant de guerre pour la presse yiddish. Réfugié à Montevideo (Uruguay) en 1942, il y a résidé jusqu’en 1946. Cette année-là, il s’est installé à New York, où il est mort en 1992.

Attendez-moi métro République
Editions de l’Antilope
Traduit du yiddish
par Monique Charbonnel-Grinhaus
23,50 €

« Nous et les autres » : le Musée de l’homme scénographie une réflexion solide sur l’identité, le racisme et l’altérité
L’hypnose en rond d’Alessandro Sciarroni
David Rofé-Sarfati
David Rofé-Sarfati est Psychanalyste, membre praticien d'Espace Analytique. Il se passionne pour le théâtre et anime un collectif de psychanalystes autour de l'art dramatique www.LautreScene.org. Il est membre de l'APCTMD, association de la Critique, collège Théâtre.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *