Essais

Une bio de Desmoulins par Pascal Wilhem

Une bio de Desmoulins par Pascal Wilhem

25 avril 2015 | PAR Jean-Paul Fourmont

Avocat au barreau de Paris, Pascal Wilhem, fait découvrir au public, sa première biographie, sur Camille Desmoulins.

[rating=3]

desmoulinsUN PERSONNAGE SOUVENT DANS L’OMBRE
Camille Desmoulins, souvent dans l’ombre de Robespierre et de Danton, est une des figures majeures de la révolution.
Il sera souvent pris entre les deux, pour certain c’est « un naïf », et pour d’autres » un génie ».
Jeune picard débarquant à Paris au Lycée Louis Le Grand, il se nourrit de la lecture de Cicéron et de Tacite, et rêve d’une république à l’image de Rome et d’Athènes.
Il insistera, sur l’apport de l’Antiquité, aux idées de la révolution.
Il devient avocat, mais il est handicapé, par un fort bégaiement, et se consacre très vite au métier de journaliste.
Cependant, quand Necker sera renvoyé, il appellera le 12 juillet au palais royal, les parisiens aux armes.
Il trouve dans les bouleversements politiques et sociaux la matière première de ses écrits : les états généraux, l’abolition des privilèges, la déclaration des droits de l’homme, la fuite et l’exécution du roi, les rivalités entre Montagnards et Girondins, la mise en place de la terreur…
Seront la source intarissable de ses terribles pamphlets et des deux journaux qu’il publiera.
Il sera élu député de paris.

VIVRE LIBRE OU MOURIR

Son dernier journal : » Le vieux Cordelier », dont la devise « vivre libre ou mourir », nous a appris que l’amour de la liberté et de la république est un phare dans l’obscurité face aux dangers de la vie en société, a eu une certaine influence.

Avec son épouse Lucile, c’est le symbole de l’amour, pendant la révolution, il aura un fils.

L’auteur se fonde principalement, sur les écrits de Desmoulins.

Camille Desmoulins a réussi grâce à la révolution, à se faire connaître comme un journaliste renommé.
Ce qui à la fin provoquera sa chute, à cause de ses attaques, tous azimuts, contre certaines personnes.
Il accusera ses adversaires d’être, à la solde des Anglais.
C’est un des promoteurs de la liberté de la presse.
Il sera guillotiné, huit jours avant sa chère Lucile.
Il méritait d’être l’objet d’une biographie.

« Il est de ces fantômes dont on se dit, quand on les rencontre : celui-là, je l’eusse aimé. »
Jules Claretie

Pascal Wilhem, Camille Desmoulins, le premier républicain de France, éditions Grancher, décembre 2014,19 euros, 273 pages.

Le train des impressionnistes
[Critique] Marathon de comédies anglophones à Séries Mania
Jean-Paul Fourmont
Jean-Paul Fourmont est avocat (DEA de droit des affaires). Il se passionne pour la culture, les livres, les gens et l'humanité. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *