Essais
« Un Tsar à Paris », par Marie-Pierre Rey

« Un Tsar à Paris », par Marie-Pierre Rey

29 mars 2014 | PAR Jean-Paul Fourmont

Ancienne élève de l’école normale supérieure, professeur d’histoire russe à l’université de Paris 1, après une nouvelle histoire de la campagne de Russie couronnée en 2012 par le prix de la fondation napoléon publie Un Tsar à Paris.

[rating=5]

1814-un-Tsar-à-Paris-de-Marie-Pierre-ReyENTRÉE DU TSAR A PARIS
Le 31 mars 1814, à l’issue d’une bataille féroce qui a fait 15000 morts en moins de 24 h, le tsar Alexandre 1er entre triomphalement dans les rues de Paris. C’est la fin de la campagne de France et l’effondrement de l’empire.

L’OCCUPATION DURE UN PRINTEMPS
L’occupation ne dure qu’un printemps, Napoléon abdique et part à l’ile d’Elbe.
Louis XVIII revient. Le traité de Paris dessine la nouvelle France avant le traité de Vienne.

LES COSAQUES A PARIS
Les cosaques qui sont à Paris laisseront des traces comme par exemple, le « mot bistrot ».
En russe « bystro » ou les « montagnes russes » au faubourg des Ternes.
La mode sera aussi influencée au niveau des chapeaux et des manteaux (redingote).
Alexandre 1 er défenseur du libéralisme joue un rôle clé pour modérer les Bourbon vers le respect des libertés individuelles et l’octroi de la charte constitutionnelle qui restera en vigueur jusqu’en 1830.
Les russes ont contribué à la restauration style « light » si l’on peut dire, au grand désespoir des Bourbon qui voulaient revenir à une monarchie absolue.

LES VIOLENCES EN PROVINCE
Si l’entrée des cosaques se déroula calmement à Paris, il en fut différemment en province où les cosaques et les prussiens étaient les premiers pour les exactions suivis par les bavarois.
Les cosaques qui arrivaient dans une ville commençaient par briser les pompes à incendie, puis pillaient, violaient, torturaient. Ils enfonçaient du foin dans la bouche des villageois auquel ils mettaient ensuite le feu. Les officiers russes furent fascinés à Paris par l’esprit russe.

Marie- Pierre Rey signe un bel ouvrage très précis et documenté. Les négociations à l’entrée des russes entre les Bourbon, Talleyrand et les vainqueurs sont exposées avec beaucoup de détails et de passion. Le tout est écrit dans un style clair et limpide.

Marie- Pierre Rey, 1814, un Tsar à Paris, éditions Flammarion, mars 2014, 327 pages, 22 euros.
visuel : couverture du livre

« Molosses » de Craig Johnson, qui a perdu son pouce?
Paris rendez-vous Les photos d’une ville de légende
Jean-Paul Fourmont
Jean-Paul Fourmont est avocat (DEA de droit des affaires). Il se passionne pour la culture, les livres, les gens et l'humanité. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture