Essais
Un monde de ressources rares par Erik Orsenna et le Cercle des économistes, le développement durable est-il soutenable?

Un monde de ressources rares par Erik Orsenna et le Cercle des économistes, le développement durable est-il soutenable?

25 octobre 2014 | PAR Le Barbu

« Jamais la productivité agricole n’a été aussi forte, et jamais les famines n’ont été aussi fréquentes. Jamais la terre n’a porté autant de diplômés, et jamais l’analphabétisme n’a autant progressé. Jamais nous n’avons été aussi riches, et jamais il n’y a eu autant de pauvres. » Ce livre, proposé par Le Cercle des économistes et Erik Orsenna, décortique les enjeux d’une stratégie efficace pour lutter contre la rareté. Après avoir dressé l’inventaire des ressources rares, et cherché les raisons de cette rareté, ils proposent quelques principes de survie : l’urgence dans l’action, l’innovation dans les choix, la préférence pour le développement durable et la réorganisation de la gouvernance mondiale des ressources. [rating=3]

un-monde-de-ressources-rares_couvCe livre dresse une nouvelle fois le constat accablant de la destruction de nos ressources, et des ruptures de stock à venir, au profit du développement humain. Éternelle problématique du durable face au développement qui ne s’exprime qu’à travers des conférences et autres sommets inutiles sur le climat, la préservation des ressources et la protection de l’environnement… Élargissant son propos, le Cercle des économistes intègre donc dans ces raretés la question de l’environnement et du développement durable, sans pour autant écarter le nucléaire et les organismes génétiquement modifiés… Oui, vous avez compris, ce livre n’est pas vert, tout comme la Révolution verte n’avait rien d’écolo. C’est un Vrai livre sur le développement durable. C’est à dire qu’on ne perd pas de vue le développement. L’homme est au centre de la problématique. La lecture  de ce bouquin est néanmoins nécessaire pour celui qui veut avoir un regard global sur les enjeux qui déterminent la pérennité de nos sociétés face à l’augmentation des besoins. Mais au delà du constat la déception peut être grande face au manque d’audace des propositions faites par Erik Orsenna et le Cercle des économistes. On reste dans le classique, le politiquement et économiquement correct, sans jamais véritablement sortir des modèles usuels. On ne sent à aucun moment l’amorce d’un changement, « Du » changement qui sauvera surement mieux nos sociétés, en limitant notre empreinte écologique, dans une rupture totale avec nos modes de vie actuels. Mais ne nous leurrons pas d’utopies de retour à la terre alors que la globalisation permet une paix mondiale précaire… Quel prix devront payer les générations à venir de nos comportements déraisonnables? Sommes nous prêt à changer véritablement de mode de vie pour préserver la rareté, les raretés de notre monde? Le développement durable ne sera pas soutenable tant que nous penserons croissance et développement humain.

Un monde de ressources rares, Erik Orsenna et le Cercle des économistes, ed. Perrin, collection Tempus, 2012.

Un enlèvement au sérail aux voix enlevées à l’Opéra Garnier
[Interview] « Au Pitchfork Music Festival, nos têtes d’affiche sont adressées à une niche »
Le Barbu
Le Barbu voit le jour à Avignon. Après une formation d'historien-épigraphiste il devient professeur d'histoire-géogaphie. Parallèlement il professionnalise sa passion pour la musique. Il est dj-producteur-organisateur et résident permanent du Batofar et de l'Alimentation Générale. Issu de la culture "Block Party Afro Américaine", Le Barbu, sous le pseudo de Mosca Verde, a retourné les dancefloors de nombreuses salles parisiennes, ainsi qu'en France et en Europe. Il est un des spécialistes français du Moombahton et de Globalbass. Actuellement il travaille sur un projet rock-folk avec sa compagne, et poursuit quelques travaux d'écriture. Il a rejoint la rédaction de TLC à l'automne 2012 en tant que chroniqueur musique-société-littérature.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *