Essais

The Kinks, « Une histoire anglaise »

The Kinks, « Une histoire anglaise »

13 mai 2014 | PAR Jean-Christophe Mary

Cette histoire anglaise, première bio en langue française, éclairera aussi bien le fan nostalgique que le néophyte sur l’un des groupes phares du mouvement pop rock qui balaya l’Angleterre au milieu des 60’s.

Si l’on entend souvent parler des Who, des Small Faces ou des Pretty Things, on ne peut passer à côté de cet excellent quatuor, précurseur du hard rock britannique. De 1964 à 1994, Ray Davies (chant guitare,) Dave Davies (guitare), Pete Quaife (bas

se) et Mick Avory (batterie) élaboreront ce nouveau courant musical baptisé la British Invasion qui va de la pop au rock en passant par la soul avec des incursions vers le rythm and blues et le rock psychédélique. Elevé dans une famille aimante et unie, Ray Davies se rêve en peintre avant de se révèler être un auteur compositeur exceptionnel, avec cette voix rauque, marquée la soul noire américaine. Instrumentiste émérite, son frère Dave se charge lui de façonner le son des Kinks avec ces guitares électriques déformées par la distorsion. « You Really Got Me ». Un tube énorme qui fera le tour du monde et sera repris par divers artistes de Steve Marriott, The Troggs, 13th Floor Elevators ,Mott the Hoople, Robert Palmer, Van Halen Alvin et les Chipmunks. Personne ne s’attendait à un tel succès , surtout pas eux. Les Kinks entament alors une belle carrière enchainant album sur album. Menés de mains de maître par les deux frères ennemis, les titres allaient droit au but avec un timing de 2 minutes 30 à 3 minutes maxi. En parcourant les pages de cette biographie, on découvre au fil d’anecdotes et petits détails croustillants la formation du groupe, les premiers succès, l’âge d’or de la fin d’es 60’s début des 70’s jusqu’au déclin et à la séparation en 1996. Si la liste est trop longue pour mentionner tous les joyaux musicaux que Ray Davies a écrit citons tout de même « You really got me, Picture Book, Village Green Preservation Society, ,Do You remember Walter, Sunny Afternoon, Waterloo Sunset, I Go To Sleep… ». Ces tubes sont d’un charme et d’une finesse d’ailleurs toujours inégalés à ce jour. Bien avant Springsteen, Ray Davies a écrit des titres rock majeurs sur fond de revendication sociale, d’ironie et de nostalgie. Il fut un temps où la seule évocation de son nom rendait les Mc Carney, Lennon, Jagger et autres Dylan fous de jalousie. Les Kinks ont posé les bases d’un genre qui influencera dans les 70’s les Jam de Paul Weller et puis plus tard dans les 90’s, Oasis, Blur, Pulp ou Supergrass.

Jean-Christophe Mary

THE KINKS, Une histoire anglaise | Alain Feydri
Genre : Musique
Collection : Castor Music
Broche | 336 pages. | Paru le : 06-11-2013 | Prix : 24.00 €
Editions : Le Castor Astral

[Live report] Klaxons à la Maroquinerie
Traits d’union au musée des Avelines à Saint-Cloud
Jean-Christophe Mary

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *