Essais
Porte à porte. Reconquérir la démocratie sur le terrain

Porte à porte. Reconquérir la démocratie sur le terrain

18 août 2013 | PAR Jean-Paul Fourmont

Porte à porte. Reconquérir la démocratie sur le terrain a été publié aux éditions Calmann-Lévy par Guillaume Liégey, qui enseigne sur les stratégies de campagne à Sciences Po, Arthur Muller, qui travaille sur les questions d’innovation au sein du ministère de l’éducation nationale, et enfin Vincent Pons, lequel prépare une thèse en économie et en sciences politiques au MIT, sous la direction d’Esther Duflo. Celle-ci est par ailleurs conseillère de Barack Obama. Les trois auteurs ont repris un projet de recherche de chercheurs américains sur la mobilisation électorale.

L’ouvrage est précédé d’une préface d’Alan Gerber, professeur de sciences politiques à Yale.

[rating=4]

Porte à porte. Reconquérir la démocratie sur le terrainJANVIER-MAI 2012 Durant la période allant de janvier à mai 2012, les volontaires de François Hollande frappèrent à près de cinq millions de portes dans le cadre de la plus grande campagne de terrain jamais organisée en France selon les auteurs.

LE PRECEDENT DE BARACK OBAMA La dimension technique de la campagne d’Obama fut un facteur important de sa réélection. A cet égard, il avait une avance notable sur l’autre camp. La campagne du président était animée par une culture de la prise de décision, basée sur des faits, plutôt que sur l’intuition. Le but était que les personnes qui soutiennent le candidat sortant aillent voter pour lui.

Il s’agissait en définitive de reconquérir la démocratie sur le terrain. Les auteurs font en effet le constat de la fin de l’âge d’or du vote, puisqu’une défiance généralisée s’est peu à peu installée à l’égard des votations.

LES IDEES RECUES A cet égard, les trois auteurs s’inscrivent en faux contre certaines idées reçues. Ainsi il ne faut pas nécessairement être incollable sur la politique pour faire du porte à porte. De plus, cette activité est éminemment politique et garde tout son sens en dépit du développement d’internet. Pour être élu, il convient de s’adresser aux abstentionnistes.

RATIONALISER LES CAMPAGNES ELECTORALES En France, il existerait une importance démesurée de l’homme candidat. C’est la primauté du politique au détriment de l’opérationnel. C’est pourquoi les souvenirs des campagnes renvoient principalement aux débats télévisés, et non pas aux actions militantes.

Outre-Atlantique, la science polique ne repose plus sur l’instinct et l’intuition, comme en France, mais plutôt sur les « nudges », c’est-à-dire sur les messages adressés aux électeurs.

Cet ouvrage réalisé par des jeunes chercheurs est extrêmement intéressant, c’est une étude technique, ponctuée de nombreux récits de campagne. Cette enquête déborde sur d’autres notions, comme l’assimilation propre au modèle républicain français. Aux Etats-Unis par exemple, les formulaires électoraux sont traduits dans toutes les langues, alors que chez nous ils ne sont qu’en français. Des choix restent à faire ! Là où les chercheurs étonnent, c’est quand ils se demandent si on ne demande pas trop à la politique.

Guillaume Liégey, Arthur Muller et Vincent Pons, « Porte à porte. Reconquérir la démocratie sur le terrain », éditions Calmann-Lévy, avril 2013, 355 p., 18.9  euros.

[LIVE-REPORT] : Arno au Brussels Summer Festival (17/08/2013)
« Etrusques, un hymne à la vie » au musée Maillol
Jean-Paul Fourmont
Jean-Paul Fourmont est avocat (DEA de droit des affaires). Il se passionne pour la culture, les livres, les gens et l'humanité. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *