Essais
Pierre Manent, « Montaigne la vie sans loi »

Pierre Manent, « Montaigne la vie sans loi »

05 août 2014 | PAR Jean-Paul Fourmont

Pierre Manent, directeur d’études à l’EHESS, publie un ouvrage sur Montaigne.

MONTAIGNE EST A LA MODE

Il va de soi aujourd’hui que Montaigne est notre ami.Il nous captive, nous émeut, nous persuade.Mais Montaigne nous trompe. Il nous conduit par le bout du nez. Nous devons faire un effort vigoureux pour échapper à son charme et saisir ce qu’il a vraiment voulu dire.Montaigne est engagé dans une entreprise de recomposition des autorités, dont le moi de chacun de nous voudrait être l’heureux héritier.
Il faut entrer dans son atelier pour découvrir ce que cette entreprise comporte d’audace et de ruse, de vertu et de vice, de vérité et de mensonge. Montaigne en devient moins aimable, mais beaucoup plus grand qu’une tradition complaisante ne l’a fait.En le comprenant comme il s’est compris lui-même, nous verrons plus clair dans ce que nous sommes devenus après lui et, pour une part, à cause de lui. C’est de nous dont il s’agit.

LA PAROLE ET LA PROMESSE

Pour Pierre Manent, nos pères promirent le soulagement de la condition humaine.
Malheureusement ces promesses n’ont pas été tenues. Il distingue en l’homme l’action et la parole, et fait un rapprochement avec «  la Réforme de Calvin », qui critiquait une dérive des institutions de l’église.

COMMENT VIVRE

Pierre Manent étudie l’œuvre de Montaigne, qu’il analyse de façon approfondie. Montaigne s’est donné comme tâche » de servir la vie ».Il nous rappelle le conseil de Flaubert à ses amis » lisez Montaigne, il vous calmera…, lisez pour vivre ».En effet Montaigne nous parle de nous, de la condition humaine, et nous tend le miroir de la seule question qui vaille : comment vivre. En effet Montaigne se sert de sa vie plutôt que de la philosophie pure.Après le succès d’Antoine compagnon, Pierre Manent nous propose une vision de Montaigne et de ses essais, que chacun peut ou pas apprécie, mais cela peut permettre à chacun d’avancer.Comment ne pas penser à Henry David Thoreau, que certains comparent par son rayonnement à Goethe …

Pierre Manent, Montaigne la vie sans loi, éditions Flammarion, mars 2014, 365 pages, 22 euros.

Christopher Nolan, J.J. Abrams et Tarantino au sauvetage de Kodak
[Critique] « Détective Dee II, la Légende du Dragon des mers » : encore plus époustouflant que le premier
Jean-Paul Fourmont
Jean-Paul Fourmont est avocat (DEA de droit des affaires). Il se passionne pour la culture, les livres, les gens et l'humanité. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture