Essais
Nicolas Offenstadt, En place publique. Jean de Gascogne, crieur au XV siècle

Nicolas Offenstadt, En place publique. Jean de Gascogne, crieur au XV siècle

10 octobre 2013 | PAR Jean-Paul Fourmont

Nicolas Offenstadt, maître de conférences à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, a une double spécialité en histoire médiévale et en histoire de la Grande Guerre. Dans un récent ouvrage paru chez Stock, l’universitaire évoque la vie de Jean de Gascogne, crieur du xvème siècle.

[rating=5]

nicolas offenstadtLES CRIEURS PUBLICS, UNE FIGURE CLÉ DE LA POLITIQUE MÉDIÉVALE
Les crieurs publics semblent aujourd’hui faire partie du folklore. Ils évoquent en effet le bon temps des communautés de proximité et cette fonction a tendance à réapparaître de temps en temps, comme à Lyon, à Bègles ou à Mayenne.

Au Moyen âge, les crieurs avaient un rôle tout à fait crucial. Chargés de porter la parole des autorités, tels que le roi, le seigneur ou bien la ville, ces hommes du petit peuple parcouraient les routes, les rues et les places pour annoncer et lire à haute voix les ordres et les règlements, pour lancer les convocations et pour donner l’alerte. On considéré généralement qu’ils avaient peu d’importance et qu’ils étaient de simples agents administratifs. La réalité est bien différente.

Selon l’auteur, les crieurs publics constituaient une figure clé de la politique médiévale. Ils s’occupaient de la proclamation publique, un moment extrêmement important du système de gouvernement médiéval. L’auteur évoque cette problématique avec le cas de Jean de Gascogne, valet de Laon au XVe siècle.

L’ORDINAIRE DU PETIT PEUPLE
Ces hommes du petit peuple criaient les ordres des grands et des puissants. Dans cet ouvrage, Nicolas Offenstadt a voulu rendre compte de l’ordinaire du petit peuple à travers l’exemple de Jean de Gascogne, lequel fut un personnage central de la cité. Son existence fut marquée par sa proximité avec la guerre (Louis XI et Charles le téméraire).

L’universitaire souhaite comprendre, à partir des sergents crieurs en place publique, comment pouvaient se définir les enjeux de lutte et les conditions de la possibilité d’espaces publics à potentialité critique. Cette étude est une parfaite réussite ! L’enquête comporte des annexes, des illustrations ainsi qu’une abondante et précise bibliographie. Il s’agit d’un travail réalisé avec une grande rigueur scientifique, en vue de faire mieux connaître la vie des petites gens du Moyen âge.

L’ouvrage de Nicolas Offenstadt n’est pas sans rappeler les récents travaux sur l’histoire du Grand Ferré, qui combattit avec fougue les routiers anglo-navarrais (1359) dans les environs de Compiègne, ou ceux qui portent sur Martin Guerre (1525), célébré au cinéma avec Gérard Depardieu d’après l’ouvrage de Nathalie Zemon Davis.

Cet ouvrage, dont l’intérêt ne faiblit jamais, fera date !

Nicolas Offenstadt, En place publique. Jean de Gascogne, crieur au XV siècle, éditions Stock, septembre 2013, 272 p., 20 euros.

Prix Nobel de la Littérature 2013 décerné à Alice Munro
Gagnez 2 entrées pour une séance de concept-spa dans l’espace « Le Spa Dans le Noir ? »
Jean-Paul Fourmont
Jean-Paul Fourmont est avocat (DEA de droit des affaires). Il se passionne pour la culture, les livres, les gens et l'humanité. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *