Essais
Michel Guénaire, Le retour des Etats

Michel Guénaire, Le retour des Etats

15 octobre 2013 | PAR Jean-Paul Fourmont

Avocat au barreau de Paris, au sein du cabinet Gide, Michel Guénaire est également écrivain. Le juriste vient de signer son huitième essai. Publié chez Grasset, l’ouvrage est consacré au libéralisme et plus spécialement au retour des Etats dans la globalisation.

[rating=4]

Michel Guénaire, Le retour des EtatsLA CRISE ET LE RETOUR DES ETATS
Il y a encore peu de temps, les Etats étaient extrêmement critiqués. Leur périmètre d’action devait être revu à la baisse, afin que les marchés puissent fonctionner efficacement. Leur vocation consistait tout au plus à suppléer l’économie de marché en cas de lacunes.

La cause profonde de la financiarisation de l’économie moderne réside dans la libre circulation des capitaux décidés par les Etats. Il existerait désormais une lutte entre les Etats et les acteurs des marchés financiers.

Toutefois, la crise relança avec force le concept d’Etat et interrogea le phénomène de la mondialisation. Pour l’auteur, il conviendrait de repenser le monde.

LE RETOUR DE LA DIPLOMATIE
Avec la mondialisation, la politique étrangère devenait superflue. On ne pensait qu’à l’économique et il n’y avait concertation qu’en cas de crise. On a par exemple créé le G8 et le G20.

L’EMERGENCE D’UN MONDE NOUVEAU

Penser le monde ne sera plus imposer un ordre sans histoire des nations, mais comprendre le retour des histoires vivantes autour des Etats chargés de les exprimer. Il faut comprendre la rupture qui survient et ne pas manquer le sursaut qui est indispensable. Ce qui importe, c’est la liberté politique.

LA FORCE ET L’EXEMPLE
Les politiques, qui sont souvent d’anciens fonctionnaires, auraient cherché à affaiblir l’Etat au lieu de le renforcer. Pour le professeur Charles Debbasch, « la Ve République, c’est l’administration au pouvoir ». Selon Michel Guénaire, la classe politique d’aujourd’hui ne donne pas l’exemple. La plupart des hommes politiques ne seraient plus désintéressés, mais ne chercheraient qu’à faire carrière.

L’INVERSION DU MODÈLE DE LA DÉMOCRATIE
Autrefois, les citoyens cessaient d’être des hommes privés pour devenir des hommes publics. Maintenant, c’est l’inverse : les hommes politiques se comportent comme des hommes privés jusque dans leur fonction publique. Montesquieu écrivit que « l’âme du souverain est un moule qui donne la forme à toutes les autres ». Pour l’auteur, force est de constater qu’aujourd’hui l’empire de l’image renforce le moule qui propage la mauvaise conduite des responsables… Le cloaque que représentent les structures partisanes s’avère plus délétère que la fraude électorale. Il existerait un problème de démocratie interne et d’ouverture au sein des partis politiques.

Michel Guénaire réussit son exercice de style. Son ouvrage est à la fois complet et passionnant. Son chapitre sur la force et l’exemple est particulièrement saisissant. Il y évoque la déchéance du monde politique et les multiples conflits d’intérêts qui y existent. L’auteur rappelle qu’à chaque crise politique on se contente de légiférer… Le droit a fini par remplacer la morale dans les relations avec les hommes. A cet égard, Michel Guénaire reprend le principe de John Suart Mill, selon lequel « un membre du parlement ne doit pas conserver son siège aussi longtemps qu’il oublie sa responsabilité ». La politique ne doit pas être une carrière.

Michel Guénaire, Le retour des Etats, Grasset, octobre 2013, 389 p., 21,50 euros.

Week-end 100 % « performance » à la Biennale de Lyon, les 18,19 et 20 octobre
Les Grands Prix de la Sacem 2013
Jean-Paul Fourmont
Jean-Paul Fourmont est avocat (DEA de droit des affaires). Il se passionne pour la culture, les livres, les gens et l'humanité. Contact : [email protected]

One thought on “Michel Guénaire, Le retour des Etats”

Commentaire(s)

  • Ledoux Jean

    cher Monsieur, dans votre réponse au FN vous devez aller plus loin!!
    Deux mandats électifs quelqu’ils soient dans une vie et l’on commence tout de suite, c’est à dire que tous ceux qui en ont déjà plus de deux…..dehors!!

    J’utilse ce canal, car n’ai pas trouver votre adresd mail.

    Bien sincèrement.

    Jean Ledoux

    mars 2, 2015 at 12 h 13 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *