Essais

« Mahaut d’Artois » par Christelle Balouzat – Loubet

« Mahaut d’Artois » par Christelle Balouzat – Loubet

06 juin 2015 | PAR Jean-Paul Fourmont

Agrégée d’histoire, maître de conférences en histoire médiévale à l’université de Lorraine, Christelle Balouzat – Loubet, après avoir soutenu une thèse sur » le gouvernement la comtesse Mahaut en Artois (1302-1329), publie un ouvrage sur Mahaut d’Artois.

MAHAUT D’ARTOIS HÉROÏNE DES ROIS MAUDITS
Le destin de Mahaut, comtesse d’Artois et de Bourgogne, immortalisé par les écrits de Maurice Druon, et par deux fois porté à l’écran est remarquable.
Petite nièce de Saint Louis, cousine, marraine et belle-mère du roi, Mahaut d’Artois est en effet l’un des plus puissants personnages du royaume de France dans la première partie du XIVe siècle.
Éduquée à la cour, elle accède en 1302 à la tête du comté d’Artois, un apanage sur lequel elle impose son autorité à l’aide d’un entourage fidèle et compétent.
Elle doit cependant faire face à plusieurs contestations et, surtout aux ambitions de son neveu Robert d’Artois qui menacent sa légitimité.
Le scandale de la Tour de Nesle, la révolte nobiliaire, l’accusation d’empoisonnement dont elle fait l’objet, la mort de son fils, héritier du comté, sont autant d’épreuves qu’elle surmonte pour conserver sa place sur l’échiquier politique.
L’ampleur de son mécénat et de ses œuvres de piété contribue également à faire de Mahaut d’Artois, contemporaine des « rois maudits », une personnalité d’exception.

LA LÉGENDE NOIRE DE MAHAUT D’ARTOIS
IL y a sur Mahaut d’Artois une légende noire, par exemple on l’accuse, d’avoir fait brûler vif, des pauvres, dans une grange.
Et également de s’être montré cruelle, avec sa servante, qui eu une aventure avec un de ses valets (elle enterra vivant, sa servante et son amant).
La mort de ses proches, lui permit de sortir de l’ombre, et de gouverner un apanage, et avoir une proximité avec les rois de France successifs, de cette époque.
Il s’ensuivit une lutte terrible entre Mahaut d’Artois, et son neveu Robert d’Artois, avec en toile de fond, la rivalité entre la France et l’Angleterre, qui déboucha sur la guerre de Cent Ans ;
L’auteur écrit avec minutie cette période, et le rôle joué, par les femmes à cette époque.
Mahaut d’Artois est présenté sous son véritable jour, comme une femme de pouvoir, qui doit lutter, pour survivre, et garder son pouvoir.
Elle résista à son neveu, Robert d’Artois, et fut comme trahie par ses propres filles (qui eurent des amants, en étant femme de Roi).

Mahaut d’Artois, Christelle Balouzat – Loubet, éditions Perrin, mai 2015, 217 pages, 19,90 euros

« La Nostalgie des buffets de gare » par Benoît Duteurtre
[Live Report] Un vendredi soir au Weather Festival, le plaisir de la techno en plein air !
Jean-Paul Fourmont
Jean-Paul Fourmont est avocat (DEA de droit des affaires). Il se passionne pour la culture, les livres, les gens et l'humanité. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *