Essais
« Les eaux troubles du Mojito » de Philippe Delerm

« Les eaux troubles du Mojito » de Philippe Delerm

07 août 2015 | PAR Yaël Hirsch

Quand Philippe Delerm prend de la bouteille, il passe de la bière au Mojito. Et ces petits textes lyriques ne perdent pas l’élixir essentiel de la vie. Un éloge du quotidien renouvelé en une trentaine de très courtes nouvelles. 

[rating=3]

Chez Philippe Delerm, il y a le festif interrogatif du Mojito mais aussi le voyage amer-sucré du Spritz. Cocktail que l’on boit à Venise, en même temps que du vin « à l’ombre ». Le voyage à Bruges est plus sobre question alcool mais tout aussi émerveillé. Les femmes, elles, vous droguent en relevant leurs cheveux en public. Quant au rythme de la musique, quand on se force un peu à danser, le plaisir vient comme un autre bonheur inattendu…

Chez Delerm, tout est dans le détail qui devient un lyre pour chanter les louanges de la vie. Un texte à lire et à offrir pour une rentrée apaisée, en prolongeant voyages et cocktails de l’été par quelques remarques au quotidien… Les fans trouveront donc chez lui excatement ce qu’ils sont venus chercher, les néophytes se laisseront peut être aussi emporter par les alcools forts, la simplicité des thèmes et des mots pour les aborder.

Philippe Delerm, Les eaux troubles du Mojito et autres belles raisons d’habiter sur la terre, Seuil, 115 p., 14.50 euros. Sortie le 20 août 2015.

visuel : couverture du livre

Raphaëlle Bacqué assignée en justice pour son essai sur Richard Descoings
« Forbes » dévoile le classement 2015 des acteurs les mieux payés
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *