Essais
« Les antipolitiques », de Jacques de Saint Victor

« Les antipolitiques », de Jacques de Saint Victor

18 juin 2014 | PAR Jean-Paul Fourmont

Jacques de Saint Victor, historien du droit et des idées politiques, professeur à l’université de Paris VIII Vincennes publie un ouvrage sur l’évolution de la politique.
Son précédent ouvrage « le pouvoir invisible « a reçu le prix de l’essai de l’académie française.

[rating=4]

les antipolitqiues saint-victorLA DÉFIANCE N’EST PLUS UNE EXCEPTION FRANÇAISE
La crise de confiance est devenue le mal du siècle en occident.
C’est à partir de 1980 qui vit la gauche accéder au pouvoir, que le recul de l’aura politique se manifeste.
L’opération » mani pulite « (mains propres) en Italie est un autre versant de cette défiance.
La crise économique se double d’une crise morale.

BEPPE GRILLO
La montée en puissance en Italie du clown Beppe Grillo (M5S) qui veut renverser la caste est importante.
Il dispose en Italie d’un tiers des députés et prône l’établissement d’une démocratie directe et cybernétique.

EMERGENCE DE NOUVEAUX SUBALTERNES
Il y a une alliance entre les réseaux de cyberactiviste comme les anonymous, et la mouvance antipolitique.

LE PRINCIPE DE SALANDER OU LE DANGEREUX REVE DE TRANSPARENCE
Avant de changer le monde, la mouvance antipolitique veut faire la transparence.
Le capitalisme, comme l’a vu le commissaire divisionnaire Jean- François Gayraud a créé une grande fraude avec le système des places offshores en autres.
Cela ressemble à une scène de crime, et il y a un manque à gagner pour les états qui se traduit »par une richesse manquante », et par des pertes d’emploi.
Le problème, c’est que l’abondance d’information est nuisible (comme pour l’affaire WIKILEAKS).
Plus on cherche la transparence, plus on trouve la défiance.

Ce petit opuscule est réjouissant, car il porte une réflexion salutaire sur le monde politique.
L’auteur demande en outre la renaissance des corps intermédiaires comme la presse, le parlement, pour garantir des dérives éventuelles.
Il ne faut pas idéaliser le recours au peuple, sinon il y aura la régression du projet des lumières.
C’est le mirage de la démocratie directe.
Les clowns peuvent être dangereux.
Bravo pour cet essai stimulant.

Jacques de Saint Victor, Les antipolitiques, éditions grasset, mai 2014, 91 pages, 10 euros.
visuel : couverture du livre

Artistes, Autistes, une seule lettre différente, Futur composé le festival à applaudir
« Réparer les vivants », poétique du pouls par Maylis de Kerangal
Jean-Paul Fourmont
Jean-Paul Fourmont est avocat (DEA de droit des affaires). Il se passionne pour la culture, les livres, les gens et l'humanité. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture