Essais
« Le Royaume de l’au-delà » de Thomas Alva Edison

« Le Royaume de l’au-delà » de Thomas Alva Edison

12 mai 2015 | PAR Jean-Paul Fourmont

Les éditions Jérôme Millon, mettent en pleine lumière, un texte de Thomas Edison, précédé d’un essai intitulé « machines nécrophoniques « de Philippe Baudoin.

UNE MACHINE POUR COMMUNIQUER AVEC LES MORTS
« J’ai cherché à construire un appareil scientifique, permettant aux morts, si la chose est possible d’entrer en relation avec nous ». Thomas Edison
Après avoir déposé ses 1 093 brevets dont la lampe à incandescence, la pile alcaline, Thomas Edison (1847-1931), cherchait à mettre au point une machine, pour communiquer avec les morts.
Ce texte rassemble, toutes les recherches d’Edison sur la question du spiritisme.

VENTRILOQUE LE 11 MARS 1878
Le 11 mars 1878 à Paris, le représentant d’Edison a présenté un phonographe ou le nécrophone.
« L’appareil se mit docilement à réciter la phrase enregistrée sur son rouleau. »
Il y eut un incident, un académicien, essaya d’étrangler, le représentant d’Edison, en le traitant de misérable.
Cette machine qui émet, un son, dérange.
Cela contredit, Aristote, selon lequel seul, des êtres animés, peuvent émettre un son.
Toute sa vie, Edison travaillera, dans l’ingénierie de la mort.

Les notes d’Edison, regroupés sous six chapitres, constituent « Le Royaume de l’au-delà ».
Dans ces notes, Edison aborde successivement les questions de la survie de l’âme, de l’origine de la vie humaine, du fonctionnement de notre mémoire, du spiritisme et des possibilités techniques de communication avec les morts.
L’ouvrage contient également, un cahier photos exceptionnel, montrant schémas, travaux et photos d’époque.

L’intérêt de ce livre, est de présenter la face cachée d’un chercheur.
De plus cela permet, de comprendre l’évolution des idées, dans ce domaine précis.
Ce qui est paradoxal, c’est qu’à l’époque d’Edison, de telles recherches étaient, prises au sérieux, puisque son invention, a été présentée, à l’académie des sciences.
Et aujourd’hui, on doute de la qualité intrinsèque, des recherches dans ce domaine.
On ne les considère pas du tout, et ils sont souvent méprisés, par une certaine élite.

« Mettre un gramophone dans chaque tombe » James Joyce

Le Royaume de l’au-delà, de Thomas Alva Edison, précédé de Machines Necrophoniques, essai de Philippe Baudoin, Éditions Jérôme Millon, mars 2015,192 pages, 18 euros.

Décès du plasticien américain Chris Burden
[La recette de Claude] Salade végétarienne
Jean-Paul Fourmont
Jean-Paul Fourmont est avocat (DEA de droit des affaires). Il se passionne pour la culture, les livres, les gens et l'humanité. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture