Essais
La culture à l’ère de la diversité, Essai critique trente ans après « La Distinction » par Hervé Glevarec

La culture à l’ère de la diversité, Essai critique trente ans après « La Distinction » par Hervé Glevarec

26 avril 2013 | PAR Le Barbu

9782815906760Les éditions de l’aube ont proposé à la rédaction de Toutelaculture.com de découvrir un de leurs ouvrages paru en janvier 2013 et intitulé « La culture à l’ère de la diversité » d’Hervé Glevarec.

Hervé Glevarec est directeur de recherche au CNRS, au Laboratoire Communication et Politique. Ses recherches portent sur les pratiques culturelles et médiatiques où il développe un modèle de diversité culturelle. La base de travail de cet essai est « La Distinction. Critique sociale du jugement », publié en 1979 par Pierre Bourdieu, qui est aujourd’hui encore l’ouvrage fondateur de la sociologie de la culture. Mais devant le développement – et la diversification – du champ des biens culturels qui ont provoqué nombre de déplacements dans la structuration et la signification des goûts et des pratiques culturelles, permet-il encore aux sociologues de rendre compte de la place prise dans les pratiques des individus par des genres culturels anciennement populaires, comme le rock, les polars, la bande dessinée, les jeux vidéo, les séries télévisées ? Permet-il de penser la faiblesse, voire la baisse, de certaines pratiques comme l’opéra, la musique classique, les émissions culturelles… Autrement dit, trente ans plus tard, est-il encore apte à éclairer le réel ? Ou faut-il poser de nouvelles bases à nos débats sur la culture? Telle est l’interrogation passionnante de ce court essai.

Cet essai oppose deux concepts. Dans le premier concept, les pratiques culturelles sont liées à la stratification sociale, au capital culturel. Le second concept propose que l’évolution des pratiques culturelles soit déterminée par des dynamiques, des mutations générationnelles. Il est vrai que la situation contemporaine n’est plus celle des années soixante/soixante-dix. Les pratiques culturelles sont plus individuelles, et les champs, ainsi que les biens culturels sont extrêmement multiples et divers. Aujourd’hui, les jeunes diplômés sont attirés massivement vers une culture non-classique. Au-delà d’un capital culturel lié à l’éducation, à la scolarisation, et qui n’est pas déterminant, les transformations de pratiques culturelles relèvent, au XXIème siècle, d’une dynamique générationnelle.

Le deuxième aspect abordé par cet essai est la légitimité culturelle. Y-a-t-il une culture plus légitime qu’une autre ? N’y-a-t-il pas disparition de l’absolutisme d’une « haute culture » au profit de la légitimation d’une culture populaire, d’une certaine « sous-culture » ? Aujourd’hui on ne peut pas séparer la culture du phénomène de consommation. Si bien que l’ensemble des pratiques culturelles est devenu légitime. Nous vivons une époque où finalement il y a autant de profils de pratiques d’un même bien culturel. La légitimité d’un bien culturel tient de la position de ceux qui le pratiquent.

« Si les goûts n’ont pas tous la même légitimité sociale, ils ont dorénavant tous la même légitimité culturelle »

A lire absolument !

La culture à l’ère de la diversité
Essai critique trente ans après La Distinction
par Hervé Glevarec

Editions de l’Aube <http://www.editionsdelaube.com/>
Parution : 31/01/2013
ISBN-13 : 978-2815906760
Prix : 11.00 euros

Pourpre électrise La Loge
Les 10 bons plans du week end du 27 avril
Le Barbu
Le Barbu voit le jour à Avignon. Après une formation d'historien-épigraphiste il devient professeur d'histoire-géogaphie. Parallèlement il professionnalise sa passion pour la musique. Il est dj-producteur-organisateur et résident permanent du Batofar et de l'Alimentation Générale. Issu de la culture "Block Party Afro Américaine", Le Barbu, sous le pseudo de Mosca Verde, a retourné les dancefloors de nombreuses salles parisiennes, ainsi qu'en France et en Europe. Il est un des spécialistes français du Moombahton et de Globalbass. Actuellement il travaille sur un projet rock-folk avec sa compagne, et poursuit quelques travaux d'écriture. Il a rejoint la rédaction de TLC à l'automne 2012 en tant que chroniqueur musique-société-littérature.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *