Essais
«Israël contre le Hezbollah», par Michel Goya et Marc-Antoine Brillant

«Israël contre le Hezbollah», par Michel Goya et Marc-Antoine Brillant

01 février 2014 | PAR Jean-Paul Fourmont

Le chef de bataillon et analyste au Centre de doctrine d’emploi des forces de l’Armée de Terre Marc- Antoine Brillant et le colonel Michel Goya, directeur du bureau Recherche au Centre de doctrine d’emploi des forces de l’Armée de Terre reviennent sur les combats de 2006 entre Israël et le Hezbollah, en arabe, le « Parti de Dieu »), un mouvement politique chiite fondé en juin 1982, dans un ouvrage paru aux éditions du Rocher.

sans-titre (1)OFFENSIVE TERRESTRE D’ISRAEL AU LIBAN EN 2006
Le 12 juillet 2006, un commando du Hezbollah parvient à tuer 8 soldats israéliens et à en blesser deux autres. La réaction d’Israël prend la forme d’une puissante campagne aérienne destinée à la fois à briser l’appareil militaire du Hezbollah mais aussi à obliger le gouvernement libanais à coopérer. Le premier ministre israélien Ehoud Olmert refuse d’abord toute idée d’opération terrestre avant d’y consentir contre son gré.

ECHEC MILITAIRE
Ce livre part de l’effondrement des certitudes et de l’inadaptation des ripostes doctrinales programmées, des limites du tout aviation. Il y a eu aussi un échec du couple militaire/politique.

CETTE GUERRE REMET EN CAUSE LA PERTINENCE DE LA VISION OCCIDENTALE DE LA GUERRE.
Cette guerre a souligné que la supériorité technique et technologique n’est pas un gage de victoire
assurée. Aujourd’hui il y a peu de victoires nettes. Les sociétés ont évolué et acceptent moins la violence et jamais on ne donne le nombre de pertes. Cet ouvrage analyse de façon pertinente l’évolution politique de la région. Cette victoire psychologique du Hezbollah traduit l’influence grandissante de l’Iran qui a réussi à étendre son influence. L’histoire militaire d’Israël est faite de pics victorieux et de phases de balagan (grand désordre). L’armée israélienne s’est fracturée entre une force de frappe conventionnelle de haute technologie coûteuse et une force d’occupation plus pauvre tactiquement et matériellement. Intervenant simultanément avec l’échec de la coalition internationale dans le sud afghan et l’impuissance américaine civile en Irak, ce conflit de 2006 marque la fin d’une période stratégique. Les armées occidentales ou de modèle occidentale, effectuent de plus en plus des opérations de
maintien de l’ordre avec beaucoup de difficultés.

Michel Goya, Marc-Antoine Brillant, (Israël contre le Hezbollah, chronique d’une défaite
annoncée) 12 juillet/14 août 2006, Editions du Rocher, Décembre 2013, 175 pages, 16,90 euros.

Ca déménage au 6B de Muriel Zürcher
Cédric Charron et Annabelle Chambon « I promise this is the last time »
Jean-Paul Fourmont
Jean-Paul Fourmont est avocat (DEA de droit des affaires). Il se passionne pour la culture, les livres, les gens et l'humanité. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture