Essais
Dale Carnegie, un siècle de « continuous improvement »

Dale Carnegie, un siècle de « continuous improvement »

14 novembre 2013 | PAR Idir Benard

images (1)Connaissez-vous ce monsieur ? Peu probable, surtout si l’on prend en compte l’actualité chargée : entre Léonarda, Angela qui se fait pirater son cellphone par Barack, l’automne numérique organisé par le Ministère de la Culture et les commémorations du centenaire de la première guerre mondiale, cela fait beaucoup de monde à qui porter son attention. Sauf que ce monsieur n’est pas comme tous les autres et mérite bien une seconde. Son héritage intellectuel transcende les époques. Né dans une ferme du Missouri de parents assez pauvres, il est devenu au cours du siècle précédent l’un des écrivains en développement personnel les plus réputés et influents. Il a écrit notamment “How to win friends and influence people” ou encore “ How to stop worrying and start living”, qui restent à ce jour des livres de référence en développement personnel, vendus à plusieurs milliers d’exemplaires tous les ans.

images

La vie de Dale Carnegie est un exemple frappant de ce qu’une personne peut accomplir quand elle est obsédée par une idée originale et submergée d’enthousiasme. Ce gosse du Missouri profond qui un temps cueillait des fraises pour 5 centimes de l’heure, est devenu le conseiller et le coach des dirigeants des plus grosses firmes aux Etats-Unis. Il crée il y a 100 ans la Dale Carnegie Association, afin que chacun puisse avoir conscience du potentiel qui réside en lui. A travers des franchises dans 85 pays, 8 millions de personnes ont déjà bénéficié de ses enseignements. Il n’est de richesses que d’hommes : Dale Carnegie l’a très bien compris et à l’occasion de ce centenaire, c’est l’opportunité de se (re)plonger dans son oeuvre qui ne vise qu’à accroître cette richesse.

Trash de vie, de Jack Domon
Gagnez 5×2 places pour le spectacle les Damnés de la Terre au Tarmac le 20.11
Idir Benard
Passionné par les nouvelles technologies, la cyberculture et les visionnaires de tout poil, il écrit un mémoire à l'EHESS sur le transhumanisme et la science fiction. Interrogateur du genre humain, en chemin hors de la caverne de Platon. Bon vivant, ne se prive pas de couvrir des évènements sympas en tout genre, qu'il y ait du vin, du dupstep ou de l'art. Fan des dessins animés des années 90 (Tintin, Dragon Ball Z) et des jeux old school (mégadrive en particulier)

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *