Essais

Cyrille Baudouin et Olivier Brosseau font le point sur les créationnismes

Cyrille Baudouin et Olivier Brosseau font le point sur les créationnismes

16 juin 2013 | PAR Jean-Paul Fourmont

Gilles Baudoin et Olivier Brosseau, respectivement ingénieur en physique et docteur en biologie, ont dernièrement enquêté sur les créationnismes. Un intéressant ouvrage vient de paraître aux éditions Belin.

Cyrille Baudouin et Olivier Brosseau, Enquête sur les créationnismes. Réseaux, stratégies et objectifs politiquesQU’EST-CE QUE LE CREATIONNISME ?
D’où vient l’univers, pourquoi existons-nous ? Quelle est l’origine du monde ? Telles sont les questions auxquelles se confrontent les créationnistes. Leurs discours relèvent de la cosmogonie, c’est-à-dire qu’il s’agit de récits sur la formation de l’univers, que l’on retrouve fort souvent en religion et parfois aussi en philosophie.

Au-delà de leur diversité, les créationnistes se caractérisent par leur volonté d’instrumentaliser la science pour justifier une vision du monde conforme à des dogmes religieux. Leur démarche est éminemment politique. Le mot « créationnisme » renvoie à la doctrine de la création du monde en six jours. Pour eux, le récit de la création doit être accepté à la lettre, tel qu’il apparait dans la genèse biblique. Les Etats-Unis d’Amérique sont le berceau des théories créationnistes.

LES FONDEMENTS DES DOCTRINES CREATIONNISTES
Les doctrines créationnistes présupposent généralement quatre éléments :
– le monde aurait été conçu par une intelligence surnaturelle ;
– l’esprit diffèrerait de la matière ;
– l’être humain serait intrinsèquement différent des autres êtres vivants ;
– tout processus historique lié au monde physique aurait une direction prédéterminée.

Les Américains protestants évangéliques qui rejettent la théorie de l’évolution sont à l’origine du créationnisme. Mais les auteurs notent un net développement de ces idées dans les mouvements de confession musulmane qui ont récemment émergé, en Turquie notamment.

LA DIVERSITE DES CREATIONNISMES EN FRANCE
Parmi les différentes mouvances du créationnisme, il y a tout d’abord l’Université interdisciplinaire de Paris (UIP), qui développe sa théorie avec son secrétaire général Jean Staune. Adgengy est une agence qui vend des interventions d’experts aux entreprises dans le but de présenter les lignes forces de ces théories. Le secrétaire général de l’UIP y prend part. Il donne également des cours en MBA à HEC.

L’UIP regroupe divers intellectuels, comme par exemple Michel Cazenave du « Monde des religions » et René Lenoir, qui fut secrétaire d’Etat de Jean-Pierre Raffarin. Ces intellectuels brouillent intentionnellement, ou par faiblesse épistémologique, les frontières entre science et religion pour tenter de fonder leur foi personnelle avec une démarche a priori scientifique.

Les associations créationnistes françaises sont proches des milieux traditionnalistes. La nébuleuse des églises protestantes évangéliques témoigne d’une diversité de positions vis-à-vis de l’évolution. Les témoins de Jéhovah soutiennent également les créationnistes.

Cette enquête fouillée sur les créationnistes est une remarquable réussite. Tout est passé au crible et argumenté. Les réseaux et les faiblesses de certains intervenants sont également explicités. Dans le propos des deux auteurs, il n’y a aucune attaque en règle contre la religion et l’on y retrouve une certaine neutralité, alors que beaucoup de personnes du microcosme médiatique portent leur foi en bandoulière.

Cyrille Baudouin et Olivier Brosseau, « Enquête sur les créationnismes. Réseaux, stratégies et objectifs politiquese, éditions Belin, avril 2013, 335 p., 21,50 euros.

92 connection : Noël Pons et Jean-Paul Philippe enquêtent sur la corruption dans les Hauts- de -Seine
Miu Miu ouvre un corner au Bon Marché
Jean-Paul Fourmont
Jean-Paul Fourmont est avocat (DEA de droit des affaires). Il se passionne pour la culture, les livres, les gens et l'humanité. Contact : [email protected]

One thought on “Cyrille Baudouin et Olivier Brosseau font le point sur les créationnismes”

Commentaire(s)

  • Dauphin

    Un remake de leur ouvrage de 2008 paru chez Syllepse « Les créationnistes, une menace pour la société française »
    Je suis vert de peur, c’est l’apocalypse! Malgré 200 ans de propagande incessante et monopolistique, il reste encore sur terre des humains qui ne croient pas un traître mot des théories de l’évolution!
    Et alors? Où est la liberté de pensée pour Rousseau et Beaudoin? Sont-ils les commissaires politiques envoyés au turbin pour pondre un nième plaidoyer pro-domo? C’est lassant. A quand un véritable débat d’homme à homme loin des clichés de la « science toute puissante »?

    octobre 17, 2013 at 20 h 55 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *