Essais
« Cosmopolitique » d’Étienne Balibar : trente ans de réflexion sur la frontière et la nation

« Cosmopolitique » d’Étienne Balibar : trente ans de réflexion sur la frontière et la nation

28 avril 2022 | PAR Julia Wahl

Les éditions La Découverte publient aujourd’hui Cosmopolitique. Un recueil de textes d’Étienne Balibar consacrés à la frontière et à la nation. Alors que les plus anciens remontent à une trentaine d’années, ces réflexions sonnent toujours de manière résolument  contemporaine.

Un parcours philosophique érudit

Le recueil de ces textes divers a, on l’aura compris, comme thème commun les questions de nation et d’internationalisme. Prenant pour point d’appui le Projet de paix perpétuelle de Kant, le philosophe nous entraîne dans un voyage érudit vers les différentes théories de la nation et du cosmopolitisme. Kant, certes, Marx, bien sûr, mais aussi Arendt ou Fichte, qui fait l’objet d’une longue étude. Comme les questions nationales se prêtent volontiers aux tensions, Balibar nous propose également un important chapitre sur la guerre, qui interroge à l’aune des guerres modernes et des théories contemporaines la pensée de Clausewitz.

D’autres passages essaient de saisir avec précision les réalités que recouvre le terme de « frontière » ou d’interroger le rôle de la traduction dans la construction d’un commun. Des penseurs contemporains sont alors convoqués, parmi lesquels Derrida, Jean-François Lyotard et Edward Said. La progression du recueil nous invite à considérer cet éloge de la traduction comme une réponse aux théories de Huntington et de son si médiatique « choc des civilisations ». Une réflexion nécessaire au vu des derniers événements politiques.

Pratique et ancrage contemporain

Mais cette « cosmopolitique », ou « politique du monde » selon la définition qu’en donne l’auteur, se veut fermement ancrée dans le réel. Cette dimension pratique apparaît notamment dans l’importante présentation de chaque texte, en note de bas de page et dans un appendice. Un long avant-propos entreprend également d’éclairer le lecteur sur le contexte qui a vu naitre ces articles et contributions. Des textes résolument militants côtoient ainsi des conférences universitaires. L’apparat critique rend alors compte de réflexions qui tracent un long panorama des trois dernières décennies, qui commencent par une guerre – la Yougoslavie – et s’achèvent par une autre.

Les théories de la guerre et des frontières prennent donc appui sur la réalité. D’autres crises, elles aussi longuement analysées, rendent nécessaires de telles réflexions : le refoulement que subissent les migrants ou l’actuelle crise du Covid 19, qui a mis en évidence les inégalités d’accès au médicament et au vaccin sur la planète. Cette répartition mondiale des soins – entre celles et ceux qui les testent dans des pays comme l’Inde, celles et ceux qui les consomment en Occident ou celles et ceux qui en sont exclu.e.s en Afrique – légitime à elle seule la nécessité d’une cosmopolitique, puisqu’elle illustre le postulat liminaire de l’auteur selon lequel « toute politique aujourd’hui est cosmopolitique ».

 

 

Cosmopolitique. Des frontières à l’espèce humaine. – Écrits III, Étienne Balibar, éditions La Découverte, coll. « L’Horizon des possibles », 28 avril 2022, 23 euros [édition numérique : 15.99 euros].

Visuel : couverture du livre

Les énergies de l’hypnose de Marc Traverson : voyage au centre de l’esprit
Agenda des vernissages de la semaine du 28 avril
Julia Wahl
Professeure de lettres durant dix ans, chargée de production de diverses compagnies de danse ou de théâtre, chargée d'action culturelle et des relations publiques... Tout ce qui a trait à la promotion de la culture et au développement de ses publics me passionne. Parce que l'on ne peut voir un spectacle sans vouloir transmettre ses émotions, je chronique régulièrement le cinéma, le théâtre et la politique culturelle pour Toute la Culture.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture