Essais
« Comment la gauche a kidnappé Jaurès » de Bernard Carayon

« Comment la gauche a kidnappé Jaurès » de Bernard Carayon

24 août 2014 | PAR Jean-Paul Fourmont

Bernard Carayon est avocat, ancien député, maître de conférences à sciences po, président de la fondation Prometheus, il publie un essai sur Jean Jaurès.

sans-titre (11)

JEAN JAURES L’ICONE

Celui dont la gauche se réclame sans cesse se reconnaîtrait il aujourd’hui dans le socialisme désinvolte de François Hollande, conspué à Carmaux ?
Dans le Tarn à Toulouse, à Paris, Jaurès a posé les fondements d’un socialisme introuvable, un socialisme lucide dans lesquels peut se retrouver un homme de droite : la nation, l’entreprise, le mérite républicain, la famille, les racines terriennes.
Bien loin des lunes soixante huitardes d’une gauche libertaire qui voudrait changer de peuple parce qu’il ne lui ressemble plus.

LE PETIT CHOSE DE LA POLITIQUE

La gauche a toujours eu besoin d’icône, comme Mendés France, et Léon Blum.
Bernard Carayon sous une plume alerte, nous présente son «  Jaurès ».
En effet tout le monde croit connaître Jean Jaurès, icône républicaine, qui demeure encore cent ans après sa mort, le père du socialisme français, l’inlassable combattant dreyfusard, le champion parlementaire de la séparation de l’église et de l’état, le pacifiste assassiné de la grande guerre.
Il rappelle également le charisme, de ce personnage hors norme, au sens du grec »kharisma ».

René Char « notre héritage n’est précédé d’aucun testament » feuillet d’hypnos 1946.
Marcel martinet » Et toi tu es mort.
Comme tu es heureux d’être mort !
Tu n’as connu aucun des jours de ces quatre ans,
Comme tu es heureux Jaurès. »
Il ne faut pas oublier l’album de Jacques Brel » pourquoi ont-ils tué Jaurès ? »
Jaurès, chantre d’une laïcité spirituelle, a encore beaucoup, à nous apprendre.
Comment la gauche a kidnappé Jaurès, Bernard Carayon, éditions Privat, mai 2014 ,183 pages, 14,50 euros.

[Critique] « Obvious Child » : la comédie romantique indie de la rentrée
[Live report] Portishead, Frànçois and The Atlas Mountains et The Prodigy à Rock en Seine
Jean-Paul Fourmont
Jean-Paul Fourmont est avocat (DEA de droit des affaires). Il se passionne pour la culture, les livres, les gens et l'humanité. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture