Essais
Colin Powell publie « j’ai eu de la chance » chez Odile Jacob

Colin Powell publie « j’ai eu de la chance » chez Odile Jacob

07 avril 2013 | PAR Jean-Paul Fourmont

Colin Powell a été chef d’état major des armées américaines de 1989 à 1993, puis secrétaire d’Etat du président George W. Bush de 2001 à 2005. Après avoir publié en 1995 Un enfant du Bronx, il a écrit J’ai eu de la chance, ouvrage qui vient de faire l’objet d’une traduction en français et d’une parution aux éditions Odile Jacob.

Colin Powell - J’ai eu de la chanceLES ORIGINES MODESTES
Colin Powell est né de parents jamaïcains. Il est d’origine très modeste. Colin Powell est entré dans l’armée à l’âge de 17 ans et a pris sa retraite à 56 ans. Il a gravi tous les échelons jusqu’au plus haut niveau. Il a été le premier officier noir à être promu général quatre étoiles.

LES TREIZE REGLES
L’auteur passe en revue les principes qui ont structuré sa vie et l’ont aidé à accomplir sa destinée. Ce faisant, il commence par sa tendance à « relativiser les choses » en se disant toujours que ça ne va « pas aussi mal » que l’on peut croire et que « ça ira mieux demain ». Le militaire invite, en outre, à se connaitre et être soi-même. Sur le terrain, prendre soin des troupes lui apparait comme une priorité. Il évoque également l’extrême importance du numérique dans le monde actuel.

L’INTERVENTION EN IRAK
L’auteur revient, par ailleurs, sur son intervention à l’ONU à propos des prétendues armes de destruction massive de l’Irak. L’ancien général indique à cet égard qu’il était certes sincère, mais qu’il n’avait eu que trois jours pour préparer son intervention. Colin Powell fait part de son sentiment de s’être fait manipulé par la puissante CIA…

Pour lui, le président George W. Bush était, lui aussi, sincère dans son souci messianique de démocratiser le monde pour le rendre plus sûr. De plus, le président Bush souhaitait au départ s’appuyer sur l’armée et l’administration irakiennes pour reconstruire le pays. Mais ce n’est pas ce qui a été fait par Paul Brenner, lequel était le chef de l’autorité provisoire.

Le livre de Colin Powell est honnête et fort rafraichissant. Le propos est très axé sur l’humain, bien qu’il concerne un ancien militaire. Sincère et lucide, Colin Powell clôt son ouvrage par un témoignage touchant, selon lequel « ce sont les gens dans ma vie qui ont fait de moi ce que je suis ».

Colin Powell, « J’ai eu de la chance », éditions Odile Jacob, février 2013, 313 p., 23,90 euros.

Jean Solis – 12 sociétés secrètes écrivent l’Histoire : vrai ou faux ?
Jean-François Mattéi et Aseyn proposent un guide pour comprendre Camus aux éditions Max Milo
Jean-Paul Fourmont
Jean-Paul Fourmont est avocat (DEA de droit des affaires). Il se passionne pour la culture, les livres, les gens et l'humanité. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *