Essais
Au service de l’empereur

Au service de l’empereur

23 janvier 2014 | PAR Jean-Paul Fourmont

Spécialiste de l’histoire de la révolution et de l’empire, Alan Forrest professeur émérite en histoire moderne à l’université d’ York publie Au service de l’empereur.

[rating=4]

au service e l'empereurLES SOLDATS DE NAPOLEON ONT COMBATTU DANS TOUTE L’EUROPE
Les soldats de Napoléon ont combattu dans toute l’Europe.
Pour la première fois une armée de masse a été constituée grâce aux réquisitions et à la conscription qui se sont abattues sur chaque homme.
La plupart d’entre eux n’ont jamais quitté leur village.

COMMENT CES JEUNES ONT VECU LA PEUR QUE SUSCITE L’AFFRONTEMENT DIRECT
Comment vivaient-ils la perspective du combat, le déchainement des peurs et des passions que provoque l’affrontement direct ?
En s’appuyant sur les correspondances et les mémoires qu’ils ont laissés, l’auteur propose ici le récit de ces années de guerre vues d’en bas.

POUR LA PREMIERE FOIS, UNE ARMEE DE MASSE A ETE LEVEE
Ce n’est pas une armée silencieuse car beaucoup ont connu la révolution française et ont conscience de leurs droits et devoirs.
L’auteur n’effectue une narration qu’à partir des lettres et des journaux intimes des conscrits.

LE LIVRE NE TRAITE PAS D’HEROISME
Le livre ne traite pas d’héroïsme mais plutôt des réactions contrastées des soldats face à la guerre.
Ces combattants ont subi toutes les réactions que peut subir un guerrier, la peur, la joie.
Ces lettres traitent de la souffrance, de l’ennui.
Ce ne sont pas des œuvres littéraires.

UN CONFLIT COUTEUX
Combattre pour la révolution et l’empereur a été couteux pour la France en termes de vie.
Toute une génération a été sacrifiée.

D’UNE GUERRE A L’AUTRE
Alan Forrest établit un parallèle avec la grande guerre.
Mais en 1918 le soldat était plus instruit que sous Napoléon.
Mais on retrouve certaines différences en 1914« les français ont accepté la guerre car ils formaient une nation « et sous Napoléon il y avait l’opposition des royalistes et des catholiques.

LE STATUT OFFICIEL
Pour la grande guerre de 1914, le processus de commémoration est officiel.
Sous Napoléon ce qui compte c’est honorer la mémoire des dirigeants.
La guerre des soldats de l’Empire est abandonnée à la mémoire privée, ce qui est différent.
Ce livre est empreint d’humanisme.
Pour une fois les lettres et journaux ne sont pas utilisés comme support, mais comme un matériel à part entière.
L’intérêt ne faiblit pas tout au long de cet ouvrage publié avec le concours de la Fondation Napoléon.
Passionnant.

Au service de l’Empereur, Alan Forrest, Editions Vendémiaire Janvier 2014 346 pages, 20 euros.

visuel © Couverture du livre

Etranges animaux, ouvrez grand vos oreilles : Valère Novarina à la Maison de la Poésie
[Live report] Blind Digital Citizen et Fortune à la Maroquinerie : froide saison
Jean-Paul Fourmont
Jean-Paul Fourmont est avocat (DEA de droit des affaires). Il se passionne pour la culture, les livres, les gens et l'humanité. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture