Essais
Alexandre Adler raconte « Quand les Français faisaient l’Histoire »

Alexandre Adler raconte « Quand les Français faisaient l’Histoire »

04 mars 2014 | PAR Jean-Paul Fourmont

Alexandre Adler historien, éditorialiste à Europe 1 publie un ouvrage sur la Résistance.

[rating=3]

adler-quand-les-français-faisaientAPPEL A UN RENOUVEAU
Fils d’un volontaire en Espagne républicaine qui fut un grand clandestin de l’occupation nazie et gendre de l’un des plus fervents combattants de la résistance intérieure, par ailleurs principal organisateur de l’insurrection parisienne d’août 1944, Maurice Kriegel- Valrimont.
L’auteur a eu beaucoup d’amis anciens résistants et estime qu’il faut tirer une leçon de la résistance.

JEAN MOULIN MARTYR DE LA RESISTANCE
L’ancien préfet d’Eure et Loir qui a résisté à l’occupant nazi est évoqué avec lyrisme.
Il fait litière des accusations sans fondement sur Jean Moulin, qui serait un agent soviétique.
La tentative de suicide de Jean Moulin est évoquée ainsi que le conflit avec Pierre Brossolette, et tout son parcours, notamment pendant la guerre d’Espagne.

LA GUERRE D’ESPAGNE
La guerre d’Espagne, avec ses ombres et ses lumières est présentée, avec André Malraux, Georges Semprun.

LA MALEDICTION DES PHARAONS
Daniel Mayer, qui crée en quelque sorte une sfio clandestine se comporte bien à la différence d’un Guy Mollet qui eut une attitude moins résistante.
Le rôle ambigu du parti radical pendant la guerre est présenté.
Edouard Herriot embrasse encore fraternellement Pierre Laval en 1944, ce qui laisse pantois.

LA CULTURE DE LA RESISTANCE
Adler se demande ce qu’est devenu l’esprit de la résistance.
En littérature, les collaborateurs comme Céline et Morand ont tiré leur épingle du jeu comme Coco Chanel (qui fut agent de la gestapo et de l’abwehr rémunérés) ou Arletty.
D’autres comme Sartre et de Beauvoir, qui n’ont pas résisté, n’ont eu de cesse que de calomnier la résistance et ses valeurs.
Certains comme Raymond Aron ont pris le mauvais chemin en soutenant le général Giraud.
L’église comme la Comédie française ne fut pas épurée.
Alexandre Adler a publié un ouvrage remarquable sur la résistance et très documenté.
Des esprits chagrins critiqueront certains passages du livre pour des erreurs factuelles.
Mais ce n’est pas le plus important, ce qui compte c’est le fond, la substance de l’ouvrage.
L’auteur a raison d’exalter l’esprit et les valeurs de la résistance.

Alexandre Adler, Quand les français faisaient l’histoire, Editions Grasset, Février 2014, 255 pages, 18 euros.

visuel : couverture du livre.

Nougaro célébré : à bout de souffle, il s’en allait il y a dix ans
« Patéma et le monde inversé » : un film renversant
Jean-Paul Fourmont
Jean-Paul Fourmont est avocat (DEA de droit des affaires). Il se passionne pour la culture, les livres, les gens et l'humanité. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture