Livres

Deux chambres avec séjour, les petits riens du quotidien par l’Egyptien Ibrahim Aslan

22 février 2013 | PAR Yaël Hirsch

Dans une série qu’il qualifie de « Petit feuilleton domestique », l’écrivain égyptien Ibrahim Aslân donne à voir tout un quartier à travers les volets d’un couple d’un certain âge. Touchant et sensible.

Khalil et sa femme Ihsan ont l’âge où les enfants ont quitté le foyer, à deux dans deux pièces, ils voient leurs voisins évoluer, et vivent par procurations d’autres vies où l’on vit veuf, marie ses enfants etc… Et dans un petite appartement où le temps et le rêve ont toute la place, les moindres détails du quotidiens prennent toute l’épaisseur du passé. Les fèves du petit déjeuner sont transfigurées quand elles s’accompagnent de lentilles plutôt que de riz, et Ihsan rêve encore que quand ses enfants viennent diner, ils restent également dormir.

Ibrahim Aslân livre ici un quotidien éminemment poétique où les moindres détails sont, à mille lieues des symboles, les preuves les plus tangibles que la vie est pleinement vécue, même dans une surface congrue, et surtout, à tout âge. Un beau recueil.

Ibrahim Aslân, « Deux chambres avec séjour », Actes Sud, traduit de l’arabe par Stéphanie  Dujols, Actes Sud, février 2013, 128 p., 16.0 euros.

Françoise Lepoix évoque les fantômes de la RDA autour de la figure d’Anna Seghers
On dit oui à NO de Pablo Larraín
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture