Livres
Décès de Vaclav Havel

Décès de Vaclav Havel

18 décembre 2011 | PAR Aurore Berthe

L’ancien président tchécoslovaque Vaclav Havel est mort aujourd’hui dans son sommeil. Il était âgé de 75 ans. Hospitalisé en mars 2011, il s’ était retiré depuis dans la campagne des environs de Prague.

Affaibli depuis cinq mois par une infection pulmonaire, cette icône de la dissidence anti-communiste, et dramaturge, a consacré sa vie à la lutte pour les droits de l’homme. On lui doit notamment la publication de ses mémoires politiques en 2006 et une pièce de théâtre « Sur le Départ » en 2008. Il venait de sortir son 1er film ce 14 mars dernier, présenté en avant-première à Prague. Il y a une semaine, M. Havel avait rencontré le dalai-lama.

M. Havel avait passé cinq années dans les prisons communistes, dès sa sortie il fut un artisan majeur de la « Révolution de velours » anti-communiste de 1989. Une pneumonie mal soignée en prison et un cancer du poumon étaient à l’origine de ses multiples problèmes de santé.

Symbole du renouveau de la démocratie en Europe de l’Est, il incarne le mouvement pacifique qui a mis un terme au régime totalitaire à Prague. Homme de la succession, il a été le 1er président de la Tchécoslovaquie post-communiste (1989-1992) et fut réélu dans la cadre de la République (1993-2003). Chef de file de la démocratisation de son pays, il adhèra à l’OTAN en 1999. Homme de paix et homme littéraire, la Démocratie d’Europe de l’Est lui doit beaucoup.

Le célèbre cinéaste polonais Andrzej Wajda a salué en mars 2011 les débuts de l’ancien président tchèque Vaclav Havel dans le cinéma, soulignant qu’il s’inscrivait ainsi dans une brillante tradition. ( Voir notre article )

The Terrorizers, un film inédit d’Edward Yang sur les solitudes urbaines
On a testé : le gommage doux à la Rose Musquée d’Hydraflore
Aurore Berthe

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *