Livres
Décès de Michel Waldberg

Décès de Michel Waldberg

09 novembre 2012 | PAR Marie Pichereau

Le poète et romancier franco-suisse s’est éteint le 4 novembre dernier à l’âge de 74 ans. Fils de l’écrivain et du critique d’art Américain Patrick Waldberg et d’Isabelle Farmer artiste sculpteur, il a dignement su se faire un nom, à l’instar de cet héritage familial. artistique et intellectuel

Après un début dans la photographie autour des années 1960, il se tournera définitivement vers la littérature en 1970. De cette reconversion naîtra, des romans, des pamphlets sarcastiques, des poèmes et des essais sur l’art. Farouchement ironique et insolant, il s’attaquait volontiers à ce qu’il appelait « le milieux du pouvoir intellectuel ». Bercé par la pensée Gurdjieff (doctrines et pratiques issues du Soufisme et de l’hindouisme, qui se combinent entre autres avec l’occultisme, la psychologie et la philosophie), il avait comme maîtres à penser, Beaudelaire, Breton ou encore Mallarmé.

L’auteur éclectique dans son approche et son parcours artistique, reste de ce fait difficile à assimiler à une quelconque famille. Tantôt poète Poésie 1950-2008, satire La Parole Putanisée, critique d’art Joan Mitchell, ou encore traducteur, on retrouvera comme fil conducteur de ses oeuvres, son habilité à manier la langue, son goût pour la grande lecture et son humilité.

Deux nouveaux concerts de Lana Del Rey à Paris en 2013
Allah Las : sweet sixties…
Marie Pichereau

One thought on “Décès de Michel Waldberg”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *