Livres
Décès de la romancière Catherine Lépront

Décès de la romancière Catherine Lépront

20 août 2012 | PAR Amelie Blaustein Niddam

L’auteur de Trois Gardiennes, titre qui lui avait valu le prix Goncourt de la nouvelle en 1992, Catherine Lépront nous a quittés la 18 août, à Paris. Elle avait 61 ans.

Catherine Lépront est née en 1951 au Creusot. Elle avait publié son premier roman, Le tour du domaine en 1983, chez Gallimard, où elle devint par la suite lectrice. De son premier métier, infirmière, elle fit un livre Des gens du monde .

Pour Aurélie Filippetti  » Catherine Lépront était aussi une essayiste passionnante, éprise de peinture, qui nous laisse entre autres de très belles pages sur Ingres et sur Caspar David Friedrich.Elle posait sur les grands drames du XXe siècle, qui souvent ont inspiré ses romans, un regard d’une grande intelligence, d’une grande lucidité, jamais dénué de compassion. Elle comprenait ses contemporains et nous les faisait mieux comprendre. Elle pouvait aussi compter pour cela sur la magie d’un style doté d’un étonnant pouvoir d’évocation. (…) Elle était de ces écrivains qui savent discerner, reconnaître, encourager et conseiller les talents naissants.

Elle quitte ce monde suite à une grave maladie pulmonaire.

Clara Morgane sur les planches parisiennes
5e édition de la Biennale de la Création des Arts Décoratifs
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture