Livres
Commémorations nationales 2015 : un recueil contre l’oubli

Commémorations nationales 2015 : un recueil contre l’oubli

13 janvier 2015 | PAR Géraldine Bretault

Dimanche 11 janvier, les millions de Français  descendus dans la rue en réaction aux attentats de la semaine précédente ont fait entrer une nouvelle date dans l’histoire. Depuis 1998, le Haut comité des Commémorations nationales est ainsi chargé de recenser les grandes dates à célébrer chaque année, qu’elles relèvent de l’histoire ancienne ou contemporaine.


Les Français aiment leur patrimoine, et lui sont extrêmement attachés, comme le prouve chaque année l’affluence aux Journées du Patrimoine. D’aucuns se sont déjà élevés contre cette patrimonialisation excessive, dont on craint comme par réaction mécanique les effets conservateurs, risquant de peser sur l’innovation ou le Progrès.

D’autres invoquent alors le devoir de mémoire. De fait, une tendance croissante à la commémoration vise à patrimonialiser l’histoire, les dates, les événements. Quoi que l’on en pense, saluons ici le travail de ce comité des Commémorations nationales, chargé d’une lourde mission d’inventaire des commémorations qui s’imposent chaque année. Sachant que l’on commémore aussi bien les naissances que les morts, le début que la fin des guerres, et ce pour toutes les époques, on imagine aisément l’ampleur de la tâche !

Cette année, le comité a donc décidé de publier son recueil 2015 avec le soutien des Éditions du Patrimoine. Outre les institutions chargées des commémorations officielles, c’est l’occasion pour un plus vaste public de renouer avec des pans oubliés de son histoire. Les annexes et classements permettent aussi une lecture transversale ou partielle de l’ouvrage, et de redécouvrir des figures moins connues. Ainsi, si 2015 invite à célébrer l’accession au trône de François Ier en 1515, ou la mort de Louis XIV à Versailles en 1715, on redécouvrira par ailleurs la biographie de Christophe Philippe Oberkampf mort en 1815), à qui l’on doit la renommée de la toile de Jouy et la station de métro éponyme ; ou encore celle d’Antoine Galland, célèbre pour sa traduction en français des contes des Mille et Une Nuits.

Et en prime, un résumé des futures commémorations 2016…

 

Commémorations nationales 2015, Editions du patrimoine, 334p., 15€

Gagnez 5×2 places pour le film « Foxcatcher » de Bennett Miller
#JesuisCharlie, la marche commence
Géraldine Bretault
Diplômée de l'École du Louvre en histoire de l'art et en muséologie, Géraldine Bretault est conférencière, créatrice et traductrice de contenus culturels. Elle a notamment collaboré avec des institutions culturelles (ICOM, INHA), des musées et des revues d'art et de design. Membre de l'Association des traducteurs littéraires de France, elle a obtenu la certification de l'Ecole de Traduction Littéraire en 2020. Géraldine a rejoint l'aventure de Toute La Culture en 2011, dans les rubriques Danse, Expos et Littérature. Elle a par ailleurs séjourné à Milan (2000) et à New York (2001, 2009-2011), où elle a travaillé en tant que docent au Museum of Arts and Design et au New Museum of Contemporary Art. www.slowculture.fr

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture