Livres

Cleer de L. L. Kloetzer, be yourself…

Cleer de L. L. Kloetzer, be yourself…

27 mai 2013 | PAR Le Barbu

cleer« Laissez-moi vous rappeler que nous sommes à la recherche de profils atypiques. Je connais votre goût pour l’excellence, je sais comment vous choisissez chacun de vos collaborateurs et je n’entends pas revenir sur des procédures parfaitement fonctionnelles.
Pendant quelques semaines, je veux ouvrir un créneau, une porte particulière que ne pourront emprunter que ceux qui la verront. Ceux qui la passeront devront convenir en tout point aux exigences du Groupe. Ils devront être parfaits… »
Paru en 2010 chez Denoël dans la collection « Lunes d’Encre », Cleer est réédité en mars 2013 en format poche dans la collection Folio SF. Laurent Kloetzer est ingénieur, consultant et docteur en psychologie. Il est aussi auteur de romans de fantasy et de nouvelles de science-fiction. Il utilise le pseudonyme L. L. Kloetzer pour les livres qu’il écrit avec sa femme Laure. Ils ont obtenu le prix des blogueurs de Planète SF 2011 pour CLEER.

CLEER est une corporation, une multinationale d’aujourd’hui et de demain, une Entreprise transnationale de l’excellence tendant vers l’absolu. Cleer est un Groupe qui, par l’acquisition et le rachat de petites entités à travers le monde, est devenu un conglomérat, une grosse machine dont l’image même est synonyme de réussite. Pour garantir cette excellence, au siège social, une entité est entièrement dédiée à résoudre les éventuels problèmes qui peuvent mettre en danger l’image de la marque CLEER: Cohésion Interne. Vinh Tran et Charlotte Audiberti qui viennent juste d’être recrutés participent de cet effort. Ils sont des consultants spéciaux, ils résolvent les problèmes mettant en jeu ce bien le plus précieux qu’est l’image du Groupe. Pour eux, les cas de disparitions, les épidémies de suicides, les contaminations transgéniques sont des vecteurs de déstabilisation à régler dans l’urgence. Ils défendent la vérité, la transparence, la fluidité de l’information, les intérêts des actionnaires. Ils sont l’ultime ressource contre la superstition et le chaos. Cleer est l’entreprise moderne par excellence. Véritable multinationale du XXIème siècle, Cleer est plus proche de notre réel que de la science fiction : questions de recrutement tordues, vocabulaire spécifique, uniformisation des codes et couleurs, hiérarchie verticale structurée, compétition interne entre services et individus, promotion clientéliste, déshumanisation et dématérialisation du travail, pression sur les employés, drogues, dépressions, suicides…

Les Kloetzer nous exposent un monde de l’entreprise hyper technologique dépeint avec un souci de réalisme où les intérêts du Groupe sont défendus au détriment de l’humain. C’est l’objectif qui compte, pas les moyens, quels que soient les effets secondaires ou dommages collatéraux sur les employés. Inquisition, grand nettoyage, faire place nette car il n’y a pas de place chez Cleer aux dysfonctionnements ou revendications qui pourraient ternir l’image de la boite.

« L’excellence ne s’acquiert pas en restant assise à ne rien faire. On n’atteint pas l’excellence en dormant. »

Cleer est construit par un assemblage de textes, presque des nouvelles, aux histoires relativement indépendantes. Cependant, on suit les deux mêmes personnages tout au long du livre qui respecte une certaine progression. Chaque histoire raconte une mission de Vinh et Charlotte jusqu’à sa résolution. L’enquête suivante n’a en général pas de lien avec la précédente. Sauf que pendant les épisodes, il se passe des trucs, parfois même de l’ordre du surnaturel, du paranormal, qui impactent les relations des personnages principaux, entre eux ou avec d’autres. Le style d’écriture est efficace, direct, exigeant dans sa spécificité et ses codes linguistiques, presque trop parfait… à l’image du Groupe Cleer.

« Les techniques d’interaction Karenberg augmentent la sensibilité empathique. Elles favorisent une perception enrichie de l’humain et mettent l’accent sur un comportement éthique et responsable. Appliquées à la gestion de projet, elles permettent la création de contextes de consensus riche offrant à chaque acteur des perspectives et des possibilités de développement. Elles aident en fait à construire un processus développemental, aussi bien pour le consultant que pour les acteurs. »

Cleer est un très bon livre qui sait prendre toute la mesure d’un monde du travail qui n’a plus aucun sens en dehors des objectifs de croissance… mais à quel prix…?

cleer-logo-300x300Site personnel de Laurent Kloetzer:
http://www.noosfere.org/kloetzer/

Collection Folio SF n° 451
Parution le 28/03/2013 416 pages
Prix : 7.5  €

François Szabowski expose son «Imagier pour adultes »
Gagnez 10×2 places pour « The Freakshow » au Showcase, le 21 juin
Le Barbu
Le Barbu voit le jour à Avignon. Après une formation d'historien-épigraphiste il devient professeur d'histoire-géogaphie. Parallèlement il professionnalise sa passion pour la musique. Il est dj-producteur-organisateur et résident permanent du Batofar et de l'Alimentation Générale. Issu de la culture "Block Party Afro Américaine", Le Barbu, sous le pseudo de Mosca Verde, a retourné les dancefloors de nombreuses salles parisiennes, ainsi qu'en France et en Europe. Il est un des spécialistes français du Moombahton et de Globalbass. Actuellement il travaille sur un projet rock-folk avec sa compagne, et poursuit quelques travaux d'écriture. Il a rejoint la rédaction de TLC à l'automne 2012 en tant que chroniqueur musique-société-littérature.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *