Livres
Cartouche : « Le bonheur, ça se gagne » (Interview)

Cartouche : « Le bonheur, ça se gagne » (Interview)

23 octobre 2021 | PAR Kevin Sonsa-Kini

En ce mois d’octobre 2021, Cartouche, accompagné de la journaliste Aurélie Godefroy nous propose un livre qui fait du bien : « Le bruit du bonheur » paru aux éditions Leduc. Pour ce livre, ils ont réuni 26 personnalités issues d’horizons différents mais autour d’un même thème : le bonheur. Pour chaque exemplaire vendu, 1 euro est renversé à l’association CéKeduBonheur présidée par Hélène Sy et parrainée par Omar Sy, Valérie Damidot et Leïla Bekhti. 

A l’occasion de la sortie de ce livre, Toute la culture s’est entretenu par téléphone avec le co-auteur et humoriste, Cartouche. 

Le bruit du bonheur, le nouveau livre de Cartouche et Aurélie Godefroy disponible depuis le 19 octobre 2021.

 

Toute la culture : Pourquoi un livre sur le bonheur ? 

Cartouche : Ce livre, c’est la suite de mon spectacle Demain je me lève de bonne heure que j’ai joué pendant presque quatre ans. A la fin du spectacle, le public venait me voir et là, je sentais qu’il y avait un vrai questionnement sur le bonheur. J’ai senti que les gens avaient envie d’échanger et de parler du bonheur.

Je suis parti d’une envie de discuter avec des gens d’horizons différents, connus et pas connus, et leur poser les mêmes questions afin que chacun me donne son avis sur le bonheur. Aurélie Godefroy anime une émission sur le bouddhisme sur France 2. J’aime sa manière de faire des interviews dans son émission. Elle dégage une certaine douceur. Je lui ai parlé de mon envie de faire un livre sur le bonheur et ça a abouti à ce livre. 

Comment avez-vous convaincu toutes ces personnalités à participer à ce livre ? 

On avait envie de demander à ces personnes si elles étaient vraiment heureuses. Ces gens ont vraiment joué le jeu et répondu avec franchise à toutes nos questions. Il ne faut pas avoir peur de dire qu’on n’est pas heureux. Beaucoup de gens n’ont pas voulu participer à ce livre. Ce n’est pas évident de parler du bonheur parce que ça nous amène à nous demander si on est vraiment heureux. 

Toutes ces interviews ont été réalisées en combien de temps ? 

Nous étions en plein Covid et donc, ce n’était pas évident de rencontrer tout le monde. On a dû mettre un an et demi à faire ces interviews. C’était important pour nous de rencontrer ces personnes. En plus, on voulait les voir dans leurs univers respectifs. J’ai rencontré par exemple Booder dans un théâtre, Christophe Michalak, je l’ai rencontré dans son laboratoire de pâtisserie… Nos enregistrements ont parfois même duré deux heures et demie. On n’a pas arrêté de papoter ! 

« Ce projet me donne envie de faire un deuxième livre, pourquoi pas avec des seniors. » (Cartouche). 

Parmi tous ces témoignages, y’en a-t-il quelques-uns qui vous ont marqué et dont vous vous souvenez encore à l’heure où on se parle ? 

Il y en a plein ! La plupart des personnalités sont des gens que je connais depuis très longtemps. Je les ai abordées sous un autre angle. Le témoignage de Ronald Guintrange (journaliste présentateur à BFMTV) m’a touché. Il a fait preuve d’honnêteté. Le témoignage de Malika Ménard était très touchant également. Avec Valérie Damidot, on s’est marré. Ce projet me donne même envie de faire un deuxième livre du même genre, pourquoi pas avec des seniors. 

Ce livre est aussi une leçon de vie 

Une leçon de vie, je ne sais pas. Mais ce qui est sûr, c’est que c’est un livre qui donne la patate ! Moi-même, je ne me lasse pas de le lire. C’est ce qui est génial avec le livre. C’est un objet qu’on a et qu’on garde. 

Finalement le bonheur, c’est quoi pour vous ? 

Pour moi le bonheur, c’est quelque chose de chaud qui nous fait du bien. C’est quelque chose qu’il faut chercher au fond de nous. Le bonheur, ça se gagne. C’est un combat de tous les jours. 

Photos : © Catherine Delahaye.

Le bruit du bonheur, un livre d’Aurélie Godefroy et Cartouche. Editions Leduc, 224 pages, 24,90 euros. 

Le retour du seul en scène L’Art du rire à la Scala, un indémodable à voir absolument !
Le charme Yoncheva opère à la Salle Gaveau
Kevin Sonsa-Kini

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture