Beaux-Livres
Un livre unique pour Hokusai et le mont Fuji

Un livre unique pour Hokusai et le mont Fuji

11 octobre 2021 | PAR Laetitia Larralde

La série des Trente-six vues du mont Fuji contient quelques-unes des estampes les plus célèbres du maître de l’estampe japonaise Hokusai. Taschen et Andreas Marks nous en offrent une nouvelle édition magnifique.

Ajouté à la liste des sites du Patrimoine mondial par l’UNESCO en 2013, le mont Fuji est un symbole indissociable du Japon. Il est une source d’inspiration inépuisable pour les artistes, et sa silhouette se retrouve fréquemment sur les estampes, peintures ou photographies depuis plusieurs siècles. La série des Trente-six vues du mont Fuji d’Hokusai, connue mondialement, comporte l’une de ses représentations les plus iconiques : La Grande Vague. Petite montagne entourée d’eau rugissante, le sommet sacré est pourtant bien le centre de l’estampe du maître Hokusai.

D’abord toile de fond pour les portraits d’acteurs ou de belles femmes, le mont Fuji deviendra avec le temps le sujet principal de l’image. En réduisant la présence humaine à un rôle secondaire dans la composition, Hokusai, tout comme Hiroshige, innove et popularise l’estampe de paysage, qui correspond au besoin de nature de l’époque. Ces estampes ne nécessitent pas d’avoir toutes les références classiques et peuvent donc être appréciées par un très large public, et dès leur publication dans les années 1830 elles connaissent un succès fulgurant.

Aucune collection ne possède aujourd’hui un ensemble parfait des Trente-six vues du mont Fuji, qui sont en réalité au nombre de quarante-six. C’est pourquoi l’auteur a fait une sélection parmi plus de 2400 épreuves dans plus d’une centaine de collections publiques ou privées pour obtenir les meilleures versions de chaque estampe. Il ajoute à cette sélection une série de variantes qui ont été faites au cours des rééditions ainsi que des images ayant servi de référence à la création dans une annexe de 344 images, pour une étude complète sur cette série pionnière d’Hokusai.

Voir toutes ces variantes, parfois dues à l’usure des matrices en bois, parfois imaginées pour mieux correspondre aux goûts du public, montre l’importance de l’humain dans la production artistique. Car bien que les graveurs et imprimeurs japonais fussent des artisans hors pair et que l’estampe soit un art de la reproduction en série, un travail manuel donnera toujours des variations, voulues ou non, petites ou grandes. Une « imperfection » dans la série qui permet de renouveler le regard sur des estampes très largement diffusées et illustre le concept de mono no aware, l’impermanence de toute chose, vouée à changer ou disparaître.

Le livre en lui-même est un très bel objet. Protégé par une première boîte en carton, un coffret recouvert de tissu imprimé se déplie et laisse apparaître le livre, ainsi que son numéro de tirage. Il reprend ensuite les codes de la reliure japonaise : couverture souple, reliure cousue et coins protégés de tissu, papier fin plié en deux pour former une page, titre collé dans un rectangle vertical. Les finitions sont impeccables et permettent de se plonger complètement dans la contemplation des estampes, accompagnées de textes explicatifs en trois langues.

Avec cette édition des Trente-six vues du mont Fuji d’Hokusai, Taschen rend hommage avec beaucoup d’élégance à ces estampes qu’on a toujours plaisir à admirer.

Hokusai. Trente-six vues du mont Fuji, Andreas Marks
44 x 30 cm, 3,88 kg, 224 pages – € 125 – Taschen

Visuels : 1-2-© TASCHEN / 3- Katsushika Hokusai, Le mont Fuji vu de Gotenyama à Shinagawa sur la route T?kaid? © TASCHEN/Museum of Fine Arts, Boston / 4- Katsushika Hokusai, Contemplation du coucher de soleil sur le pont Ry?goku depuis la digue d’Onmaya © TASCHEN/The Art Institute of Chicago

« Réinventer l’amour » de Mona Chollet : Le droit d’aimer
Un concert consacré à Jean Sébastien Bach par le Café Zimmermann à la Seine Musicale
Laetitia Larralde
Architecte d'intérieur de formation, auteure de bande dessinée (Tambour battant, le Cri du Magouillat...)et fan absolue du Japon. Certains disent qu'un jour, je resterai là-bas... J'écris sur la bande dessinée, les expositions, et tout ce qui a trait au Japon. www.instagram.com/laetitiaillustration/

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture