Beaux-Livres
Roy Lichtenstein : Le catalogue de la TATE chez Hugo Images pour préparer l’expo de Pompidou

Roy Lichtenstein : Le catalogue de la TATE chez Hugo Images pour préparer l’expo de Pompidou

24 juin 2013 | PAR Yaël Hirsch

 

L’expo-phare sur le chantre du Pop’art déménage de Londres à Paris. Avant que la rétrospective Roy Lichtenstein (1923-1997) ne s’installe du 3 juillet au 4 novembre au Centre Pompidou, révisez vos classiques avec la traduction française du catalogue de l’exposition. Une cinquantaine d’œuvres phares remises en perspective par Nathan Dunne.

Derrière l’apparente légèreté des agrandissements de planches de BD, dont il a appris la technique lors de son service en Europe Pendant la Seconde Guerre mondiale, se cache un artiste plus grave qu’il n’y paraît. Ayant quitté les clarissimes d’études new-yorkaises rétives à l’avant-garde européenne, Lichtenstein fait le paru de l’avant-garde dès l’Entre-deux-guerres en rejoignant la School of Fine Art de l’Université d’Ohio où il suit les cours de Hoyt Leon. Après la guerre, c’est l’historien d’Art Allan Kaprow qui l’aide à percer, à travers l’organisation de happenings où Lichtenstein côtoie John cage, Robert Rauschenberg et Charles Olson. Référentiel, référentiel, celui qui estimait « Plus mon travail est fidèle à l’original, plus il est critique et lourd de sens » se démarque immédiatement du sujet tout-puissant de l’expressionnisme abstrait, pour livrer, à travers ses couleurs brutes et ses géométries de plus en plus hypnotiques, la quintessence de ce que le critique Lawrence Alloway a nommé le « Pop’art ».

Lichtenstein_book_fullBien documenté, chronologique et focalisé sur les grandes étapes de la création de Lichtenstein, le livre écrit par cette solide plumé généraliste qu’est Nathan Dunne permet, en une cinquantaine de pages, de resituer l’œuvre de ce grand maître du 20ème siècle dans son contexte. Numérotées et facilement repérables, les reproductions d’œuvres de Lichtenstein ou de toiles qui l’ont inspirées, se poursuivent encore une trentaine de pages après le texte. Un petit guide de toute beauté pour réviser un grand classique avant de se lancer dans une exposition qui sera probablement le bijou parisien de l’été.

« Lichtenstein, Catalogue de l’exposition du Tate Museum, de Nathan Dunne, 80 pages, 60 illustrations, 180×220 mm, Hugo Image, 12.50 euros. Sortie le 4 juillet 2013.

Les lunettes de Karl Lagerfeld à gagner…
Le festival du Nouveau Théâtre Populaire menacé de disparition
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture