Beaux-Livres
Love, par Yves Saint Laurent

Love, par Yves Saint Laurent

18 février 2015 | PAR Mariska Konkoly

121918_couverture_Hres_0C’est un petit ouvrage qui réunit les plus beaux dessins, réinterprétations, manuscrits d’un soir qui réinventent et mettent en poème un mot, un seul, érigé en drapeau de l’amour : Love. Quatre lettres devenues symbole, scandées comme un hymne, et aujourd’hui entrevues à travers un livre qui signe simplement Love, par Yves Saint Laurent.

 «  Il y avait aussi des magazines de mode avec des dessins de Bérard, de Dali, de Cocteau. Aujourd’hui, quand on ouvre un journal, on ne retrouve pas de grands dessinateurs comme à cette époque ; il y a surtout des photos. » Yves Saint Laurent

C’est ainsi que l’on pourrait introduire l’ouvrage qui s’ouvre sur une première date 1971, l’âge d’or du flower power, décennies d’innocence et de révolte, où le Peace & Love contenait la force d’une jeunesse déterminée. C’est à travers une trentaine de dessins, parsemés par Yves Saint Laurent que le recueil raconte une chronique personnelle et générationnelle. Celle-ci rend hommage à la feuille, aux crayons, aux gouaches colorées, aux traits, aux coloramas siglés de noir, à l’imagination qui jaillit au bout du stylo crissant sous le papier pour réinventer à l’infini l’essence d‘un mot. Derrière ses lignes sinueuses se glissent une douce scénographie, celle qui se remémore les grands noms d’autrefois, celui d’Erté qui écumait les pages anciennes du Harper’s Bazaar, de Dunand ou encore ces traits plus géométriques qui encadrent le Love d’inspiration Art Déco. Un mot qui ne prend pas d’âge, message universel qui traverse les siècles et les courants artistiques.

 Un love personnifié, qui se dessine comme un portrait décliné de mille façons, sous le soleil en feu en 1972 où le cœur prend la forme du O ; serpents entrelacés se lovant en 1974 ; colombe aux écailles de pastels sèches en 1976 ; paysage minimaliste et apaisant en 1982 ; baroque et encadré d’étoiles en 1987 ; carte postale ou invitation à aimer en 1990, … le Love traverse les âges jusqu’en 2007 à travers un récit pigmenté d’inventions et de couleurs.

Love, Yves Saint Laurent. Editions de La Martinière. 15 euros. 

Visuel (c) : Editions de La Martinière.

La révolution Pilote
Créations au festival Ardanthé : Aïna Alegre, Nina Santes, Nuno Lucas
Mariska Konkoly

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *