BD
Plus Belge la vie : une crise d’adolescence à Liège

Plus Belge la vie : une crise d’adolescence à Liège

14 novembre 2013 | PAR Yaël Hirsch

Premier volume d’une série intitulée Plus Belge la vie, Dans les yeux de Camille de E411 & Falzar est un album qui met en scène une ado parisienne de 14 ans déménageant à Liège. Léger et dépaysant… En librairies le 18 novembre 2013. 

[rating=3]

c1_danslesyeuxdecamille_bdPrincesse parisienne de 14 ans, Camille a un chéri et des copines très branchées. Tignasse rousse, sapes hype et nez rivé à son smartphone elle est si désolée d’apprendre que son père les emmène vivre avec son petit frère à Louvain qu’au début elle ment carrément à ses amis en disant qu’ils déménagent à New-York. Une fois sur place cependant, les spécificités locales (flamands vs wallons, le foot féminin, le libéralisme de l’école et les mots goûteux) finissant par commencer de la séduire…

Préfacé avec vivacité par Pierre Kroll, Postfacé avec un véritable historique des deux grandes communautés linguistiques et truffé de références à la Belgique d’hier (le waterzoi et le stoemp), d’aujourd’hui (Stromae) et de longtemps (la crainte de la scission flandre/wallonie), ce premier volume de Plus Belge la vie n’évite pas tout à fait les clichés et c’est peut-être tant mieux. Mais ceux qu’il parvient le mieux à retranscrire est ceux de l' »âge ingrat » et, carrément aveuglée par le dessin vif de E411 (alias David Evrad) Camille est une parfaite créature inabordable pendant sa période de mutation.

E411 & Falzar, Dans les yeux de Camille, Plus Belge la vie vol, 1, Renaissance du Livre, 56 p., 13,50 euros.

[Chronique] Avec « Reflektor », Arcade Fire relève le défi du double album
Gagnez 3 places pour la Release Party de Clara Moto à La Machine du Moulin Rouge le 23 novembre
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *