BD
« Magda Ikklepotts » tome 1 : ma sorcière mal aimée

« Magda Ikklepotts » tome 1 : ma sorcière mal aimée

23 décembre 2014 | PAR Sandra Bernard

Alléché(e) par une splendide couverture, l’on plonge avec délectation dans le Paris fantastique de Magda Ikklepotts, une BD ensorcelante de François Debois et Krystel publiée aux éditions Ankama.

[rating=5]

magda t1

Dans le Paris contemporain, Magdala Ikklepotts est une jeune sorcière possédant le très rare et puissant double glyphe permettant de détruire ou de protéger. De ce fait, c’est une des sorcières les plus puissantes. Cependant, depuis un grave incident survenu dix ans auparavant, la magie est redoutée et ses praticiens pourchassés, aussi, sa famille survivante refuse-t-elle de lui enseigner des sorts. Avec les quelques sorts qu’elle maîtrise, elle commet de petites escroqueries jusqu’au jour où la police défonce la porte de son studio. S’en suit une course poursuite en scooter volant qui marque le début d’un grande et sordide enquête ainsi qu’une plongée dans les souvenirs douloureux des personnages principaux.

Doté d’une magnifique couverture et de très beaux graphismes non dénués d’humour, l’on se laisse porter jusqu’au terme de l’ouvrage.

Les jeunes sorciers et sorcières sont décidément à la mode depuis quelques années dans la littérature jeunesse et jeunes adultes. Et si les poncifs du genre sont toujours là : orpheline très douée mais peu éduquée en matière de magie, etc… les auteurs parviennent à surprendre le lecteur. On s’immerge rapidement et l’on dévore l’histoire jusqu’à la dernière page. Vivement la suite.

Informations pratiques :

Scénario :François Debois, Dessins : Krystel, Magda Ikklepotts 1, Ankama, Nbre de pages :  56, Format : Bandes dessinées 22 x 30, Parution : 04/07/2014

Visuel : couverture de l’ouvrage

Joe Cocker est décédé à l’âge de 70 ans
Jacques Chancel, figure majeure de l’audiovisuel français, s’est éteint
Sandra Bernard
A étudié à l'Université Paris Ouest Nanterre la Défense l'Histoire et l'Histoire de l'Art. Après deux licences dans ces deux disciplines et un master recherche d'histoire médiévale spécialité histoire de l'Art dont le sujet s'intitulait "La représentation du costume dans la peinture française ayant pour sujet le haut Moyen Âge" Sandra a intégré un master professionnel d'histoire de l'Art : Médiation culturelle, Patrimoine et Numérique et terminé un mémoire sur "Les politiques culturelles communales actuelles en Île-de-France pour la mise en valeur du patrimoine bâti historique : le cas des communes de Sucy-en-Brie et de Saint-Denis". Ses centres d'intérêts sont multiples : culture asiatique (sous presque toutes ses formes), Histoire, Histoire de l'Art, l'art en général, les nouveaux médias, l'art des jardins et aussi la mode et la beauté. Contact : sandra[at]toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture