BD
« L’homme qui courait après sa chance », une quête échevelée

« L’homme qui courait après sa chance », une quête échevelée

13 décembre 2020 | PAR Laetitia Larralde

Après le très remarqué Carnet de santé foireuse, Pozla revient avec un petit conte plein d’humour, L’homme qui courait après sa chance.

Le héros de cette histoire est poursuivi par la poisse. Les corbeaux ruinent son potager, le renard mange ses poules, un arbre détruit sa maison… il n’a donc plus rien à perdre quand un escargot lui conseille d’aller consulter l’ermite de la montagne, « celui-qui-sait-tout », pour savoir où est passée sa chance. Sur la route, il va croiser un tigre qui n’a plus faim, un arbre qui n’arrive pas à pousser et une jeune femme toujours triste, et emporter avec lui leurs questions pour le sage.

Pozla nous propose ici une parodie de conte initiatique. La quête du héros ne le mène pas du tout à ce qu’il avait espéré, bien au contraire. Quelqu’un d’autre profite des réponses qu’il n’a pas su comprendre, restant toujours le même paysan malchanceux et un peu idiot. Courant après sa chance, il a oublié de prendre le temps de réfléchir à ce qui lui arrivait, fonçant droit vers son but sans profiter du chemin. Et ainsi, l’auteur nous démontre que ce genre de récit n’a pas nécessairement besoin de voir son héros évoluer ou rentrer chez lui victorieux pour nous plaire.

Mettant en scène son conte dans un monde moyenâgeux fantasque, Pozla nous entraîne dans une fable à l’humour absurde. Son dessin à l’encre et la mise en couleur délicate avec quelques beaux lavis d’aquarelle est soutenu par une mise en page libre et fluide. Et si on en aurait bien lu quelques pages de plus, le résultat est réjouissant, amusant et un brin sadique, et s’appréciera à tous les âges.

L’homme qui courait après sa chance, de Pozla
32 pages, 13,95€ – Delcourt

Visuels : ©Delcourt

Indochine Singles Collection (1981-2001) : Le volume 2 du best of des 40ans !
Agenda culture de la semaine du 14 décembre
Laetitia Larralde
Architecte d'intérieur de formation, auteure de bande dessinée (Tambour battant, le Cri du Magouillat...)et fan absolue du Japon. Certains disent qu'un jour, je resterai là-bas... J'écris sur la bande dessinée, les expositions, et tout ce qui a trait au Japon. www.instagram.com/laetitiaillustration/

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture