BD
Le troisième testament JVLIVS III, la révélation 2

Le troisième testament JVLIVS III, la révélation 2

26 novembre 2013 | PAR Sandrine et Igor Weislinger

51B2UwInpmL._AA160_Scénario, storyboard et couverture d’Alex Alice sur un concept original de Xavier Dorison, dessins de Thimothée Montaigne et couleurs de François Lapierre.

La mission se poursuit en quête du Troisième Testament, mais tous doutent de plus en plus alors qu’ils s’aventurent dans un monde qui n’a plus l’aspect décrit par la Bible : le jardin d’Eden, si c’est lui, tombe en ruines, des peuplades maudites habitent les lieux et les menacent. Dans une nature sans pitié, se divisant entre eux, le groupe se dissout petit à petit. Celui qui se fait appeler le Messie est-il bien celui qu’il prétend ?

4180HZPRF9L._SX342_Spectaculaire quête qui s’inspire des écrits bibliques, cette bande dessinée fait suite à la tétralogie composée des quatre tomes : Marc ou le Réveil du Lion, Matthieu ou le Visage de l’Ange, Luc ou le souffle du taureau et Jean ou le jour du Corbeau. Après cette réinterprétation de la Bible, Alex Alice et Thimothée Montaigne ont rebondi avec un nouveau cycle marquant l’apparition d’un nouveau Messie supposé et la quête d’un troisième testament après l’Ancien et le Nouveau Testament. Ce troisième album clôt un nouveau cycle, mais deux autres albums sont encore prévus.

41EBuxlBhXL._SY445_Alex Alice est un jeune dessinateur et scénariste français brillant qui, outre le Troisième Testament, a déjà scénarisé une BD de Tomb Raider, Dark Aeons, ainsi que la série Siegfried (chez Dargaud), où il est à la fois au scénario et au dessin. Il s’inspire ici pour son scénario d’un prophète oublié, Julius de Samarie, auquel Dieu aurait confié un coffre, sorte de « boîte de Pandore » contenant les secrets du monde avec la mission de le mettre en lieu sûr. Julius, désobéissant, n’aurait pu s’empêcher d’ouvrir le coffre et Dieu l’aurait englouti dans les entrailles de la Terre…

Jeune dessinateur français, Thimothée Montaigne s’est fait connaître par Le cinquième évangile avec Jean-Luc Istin, aux éditions Soleil, et également par le tome 1 de la série Malicorne (en cours) aux éditions 12 bis qui met en scène un vétéran de l’armée impériale se mettant à travailler pour son propre compte à l’époque de Napoléon…

Ce tome trépidant nous entraîne dans d’inquiétants décors aux frontières du monde connu entre récit historique, fantastique, fiction, saga ésotérique, péplum et angoisse… Les décors sont grandioses, la tension permanente et les personnages ambigus ; mieux vaut lire les deux cycles d’affilée pour tout suivre sans problème. Une aventure glaçante qui tient en haleine et invite le lecteur à s’interroger sur la foi, l’espoir et le sens d’une quête. Perturbant, polémique et captivant.

Éditions Glénat – date de parution : 13 novembre 2013 – 56 pages en couleur – 13,90 euros – Visuels © : éditions Glénat

Les aventures de Kid Lucky d’après Morris, tome 2 d’Achdé
Gagnez 2×2 places pour le concert de Yom au Bataclan le 2 décembre
Sandrine et Igor Weislinger

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *