BD
« La Légende du Lama Blanc » Tome 1 : la roue du temps

« La Légende du Lama Blanc » Tome 1 : la roue du temps

06 avril 2015 | PAR Sandra Bernard

Dans un Tibet mystique, à la croisée de l’histoire et du surnaturel, Alexandro Jodorowsky (scénario) et Georges Bess (dessin) proposent une histoire riche, crue et spirituelle où s’entrechoquent les destins de plusieurs personnages comme une methonymie des atrocités perpétrées par les armées d’invasion chinoise. La Légende du Lama Blanc signe le retour, aux éditions Glénat, d’une série phare de la fin des années quatre-vingts.

[rating=4]

Lamas Blanc -t1Un petit groupe d’anglais, deux nonnes et quatre moines voient leur destin basculer par l’arrivée des troupes de l’armée populaire de Chine, en 1950. Tout au long de leur avancée, sous couvert de renverser le régime féodal des Lamas, les chinois commettent toutes sortes d’exactions : massacres, tortures, enlèvements, viols, incendies, pillages, sacrilèges etc.

C’est dans ce contexte, que quatre moines (Tzu, Dondup, Topden et Tsöndu) partent à la recherche de leur maître, le fameux Lama Blanc, allias Gabriel Marpa, guidés par  le chat Linfa, fidèle serviteur du grand maître  et seul homme capable de changer la situation. D’une page à l’autre, l’on suit le destin des trois groupes de protagonistes, mais également de leurs tortionnaires en la personne d’une chef vénal et débauché assisté de deux femmes mi gardes du corps mi compagnes sadiques et dévoyées.

Happé par le flot de l’Histoire, le lecteur dévore ce premier tome d’une seule traite. De scènes violentes en rencontres fantastiques, l’on voyage dans cette époque trouble. L’approche est différente de Jade et de sa course poursuite haletante à la recherche d’une puissante magicienne. Ici, ce sont trois mondes qui s’affrontent. Ce tome est clairement introductif.

Les graphismes sont soignés et détaillés, avec des couleurs riches. L’onirisme et les couleurs psychédéliques côtoient les couleurs tranchées des scènes plus crues. Le trait est clair et précis.

Compte tenu de l’histoire et des dialogues parfois crus, cet ouvrage n’est pas conseillé aux plus jeunes.

Informations pratiques :

Alejandro Jodorowsky (Scénariste), Georges Bess (Dessinateur), La Légende du Lama Blanc – tome 1 : La Roue du temps, Glénat, Collection: Grafica, Genres: Aventure, Format : 240 x 320 mm, 56 pages, Façonnage: Cartonné, Prix: 14.50 €, Disponible en numérique,  Paru le 15.10.2014,  Série en cours

Visuels : Glénat 2014

« Ressentiment » Tome 1 : Her
Séverine Tessier appelle les citoyens à « Lutter contre la corruption »
Sandra Bernard
A étudié à l'Université Paris Ouest Nanterre la Défense l'Histoire et l'Histoire de l'Art. Après deux licences dans ces deux disciplines et un master recherche d'histoire médiévale spécialité histoire de l'Art dont le sujet s'intitulait "La représentation du costume dans la peinture française ayant pour sujet le haut Moyen Âge" Sandra a intégré un master professionnel d'histoire de l'Art : Médiation culturelle, Patrimoine et Numérique et terminé un mémoire sur "Les politiques culturelles communales actuelles en Île-de-France pour la mise en valeur du patrimoine bâti historique : le cas des communes de Sucy-en-Brie et de Saint-Denis". Ses centres d'intérêts sont multiples : culture asiatique (sous presque toutes ses formes), Histoire, Histoire de l'Art, l'art en général, les nouveaux médias, l'art des jardins et aussi la mode et la beauté. Contact : sandra[at]toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *