BD
Du porno à la BD, Katsuni change de vie

Du porno à la BD, Katsuni change de vie

17 juin 2014 | PAR Alexander Mora-Mir

L’actrice X Céline Tran, mondialement connue sous le pseudonyme de Katsuni, a décidé de s’exprimer d’une autre façon qu’avec le porno. Elle signe une bande dessinée coécrite avec le célèbre Run, Heartbreaker, sortie hier.

Katsuni stoppe le porno après 13 ans de carrière, dont elle juge le milieu « plus du tout marginal ni atypique » selon une interview accordée à 20 Minutes. Un élan de sainteté ? Pas vraiment. Voici le topo : Celyna, une jeune femme, veut tenter de nouvelles expériences sexuelles, mais se retrouve piégée par un groupe de vampires très pervers, qui la violeront. Son expérience aurait pu tourner au drame mais ne veut pas que d’autres soient victimes de vampires. Elle devient une chasseuse hors pair de suceurs de sang. Un récit totalement fictif, qui ressemble à un Shoot’em’up ensanglanté, guidé par la vengeance.

L’actrice apparaît dans ce sixième opus de la série DoggyBags, vêtue d’une tenue intégrale en cuir extrêmement moulée et décolletée, armée d’un sabre pour trancher ses ennemis, et dotée d’une souplesse extrême qui promet des scènes de combats orgasmiques.

L’héroïne de la BD, Celyna, a été imaginée avec comme modèle Céline Tran, une version guerrière dominatrice sexy de l’actrice.

Le teaser de Heartbreaker, éclatant d’hémoglobine, symbolique entre porno et vampirisme semblant tout droit sorti de la tête de Quentin Tarantino (Boulevard de la Mort), ou de Robert Rodriguez (Une Nuit en Enfer, Planète Terreur), fait la promotion de la BD inspirée de l’univers de Grindhouse, diptyque de films thrillers/épouvante ultraviolents. Katsuni ne se limite pas à la BD, elle espère percer dans le cinéma d’action « ou d’horreur, parce qu’il y a encore une énergie qui est très similaire à celle de la pornographie, ça reste sexuel ».

Rappelons qu’elle a déjà tourné dans une série française de François Descraques : Le Visiteur du futur. Elle y incarne le rôle d’une baronne. Une ouverture au 7ème Art, tout en ayant un pied dans un art où elle excelle, le sexe.

Katsuni / Céline Tran dans Heart breaker [EXCLU] par 20Minutes

© visuel : Creative Comments Wikipedia et capture d’écran Youtube

[Art Basel] Charles Ray & Malevitch au Kunstmuseum
The Libertines de retour sur la scène
Alexander Mora-Mir

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture