BD
« Docteur Radar » Tueur de savants

« Docteur Radar » Tueur de savants

27 avril 2014 | PAR Sandra Bernard

Entre Conan Doyle et Agatha Christie, ambiance années folles pour Docteur Radar : Tueur de savants de Noël Simsolo et Frédéric Bézian, une BD polar aux allures cinématographiques parue aux éditions Glénat.

[rating=4]

docteur radar

Paris, gare de l’Est, 1920. Gontran Saint-Clair, savant reconnu, est retrouvé mort empoisonné au curare dans un train de la ligne Paris-Berlin. Ce meurtre survient peu après le décès suspect de deux autres savants : Aristide Vernon et Bruno Vaillant. Plus tard, c’est le professeur Émile Lenoir qui succombe d’une piqûre de scorpion, en plein Paris… Or ces savants avaient un point commun : ils travaillaient tous sur la conquête spatiale ! Ferdinand Straub, ancien as de l’aviation française reconverti en détective de grand standing, mène l’enquête aux côtés de son ami le peintre Pascin, et découvre que le responsable de ces crimes serait un certain docteur Radar, un mystérieux et dangereux individu passé maître dans l’art du déguisement. Entre le talent de son adversaire et l’incompétence de la police parisienne, Straub va devoir redoubler d’ingéniosité et de vigilance pour capturer le redoutable docteur Radar…

Ce scénario classique mais rondement mené voit l’affrontement haletant de deux grands esprits criminels. Les rebondissements et les morts violentes s’enchaînent au fil du récit. Pas un moment de répit n’attend le lecteur. Toutefois, l’on se perd parfois brièvement dans le récit avant de replonger dans l’intrigue .

La grande surprise vient du dessin. Le trait est extrêmement dynamique pour ne pas dire tourbillonnant et nerveux. Les couleurs sont sourdes, unifiant les axes de narration. L’on retrouve également des graphismes proches de l’époque dans leur approche anguleuse et presque expressionniste. …

L’on replonge ainsi dans une époque de positivisme scientifique effréné et de grandes fresques policières, mais avec une forte dose d’imagination des auteurs. Ainsi, loin du pastiche, Docteur Radar est plus un hommage à Paris, et aux œuvres telles Fantomas. 

Informations pratiques :

Scénariste : Noël Simsolo, Dessinateur : Frédéric Bézian, Docteur Radar : Tueur de savants, éditions Glénat, Genres: Thriller-Policier, Graphisme – Audace du dessin, Collection: Hors Collection, Format : 240 x 320 mm, 64 pages, Prix: 19.50€, Paru le 15.01.2014

Visuel : Couverture de l’ouvrage

Un état du ciel apocalyptique au Palais de Tokyo
[Live report] Breton, Kavinsky, Jackson…une Rock’N’Beat Party musclée au Printemps de Bourges
Sandra Bernard
A étudié à l'Université Paris Ouest Nanterre la Défense l'Histoire et l'Histoire de l'Art. Après deux licences dans ces deux disciplines et un master recherche d'histoire médiévale spécialité histoire de l'Art dont le sujet s'intitulait "La représentation du costume dans la peinture française ayant pour sujet le haut Moyen Âge" Sandra a intégré un master professionnel d'histoire de l'Art : Médiation culturelle, Patrimoine et Numérique et terminé un mémoire sur "Les politiques culturelles communales actuelles en Île-de-France pour la mise en valeur du patrimoine bâti historique : le cas des communes de Sucy-en-Brie et de Saint-Denis". Ses centres d'intérêts sont multiples : culture asiatique (sous presque toutes ses formes), Histoire, Histoire de l'Art, l'art en général, les nouveaux médias, l'art des jardins et aussi la mode et la beauté. Contact : sandra[at]toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture