BD

D’autres Russies

D’autres Russies

02 mars 2018 | PAR Hakim Akcha

Suite à une première collaboration, la maison d’édition The Hootchie Coochie délivre aujourd’hui, vendredi 2 Mars 2018, le nouveau reportage graphique de la célèbre artiste et militante russe, Victoria Lomasko. Dans cette oeuvre, intitulée D’autres Russies, l’artiste se consacre à la peinture des conditions de vie sociale et politique et de ses évolutions dans son pays. Un témoignage personnel délivré, avec puissance et intensité, par le biais de portraits et d’histoire partagée par plusieurs millions de russes. 

Fruit de la coopération entre la maison d’édition The Hootchie Coochie et l’artiste et activiste de gauche, désormais célèbre, Victoria LomaskoD’autres Russies est un reportage graphique réunissant des portraits dessinés, puis collectés, entre 2008 et 2016 aux quatre coins de la Russie, des petits villages tels que Nikolskoïé aux grands quartiers moscovites. Comme avec L’Art Interdit (The Hoochie Coochie, 2014), Victoria Lomasko inscrit son oeuvre dans l’actualité en proposant une contestation du régime de Vladimir Poutine à deux semaines de l’élection présidentielle russe et de sa, certaine, réélection.

Dans D’autresRussies, Victoria Lomasko ne s’attarde à aucun moment sur la Russie, nation-vitrine de Poutine. À travers ces témoignages et ces quelques estampes, l’artiste s’intéresse principalement dans une première partie, intitulée Invisibles, aux millions de personnes anonymes et silencieuses que le régime de Poutine s’attache à ignorer depuis déjà dix huit ans. Au fil des pages, le lecteur découvre de nombreux portraits ; des rencontres fortuites entre l’artiste à l’oreille attentive et des russes désireux.euses de partager leurs douloureuses histoires, comme celle de cette ancienne enseignante, prête à mourir, après avoir été jetée de chez elle par son fils. Au fur et à mesure, les témoignages gagnent en intensité s’attardant sur un établissement pénitentiaire pour jeunes délinquants, sur une école perdue dans la campagne russe, sur l’affaire d’esclavagisme moderne qui secoua la capitale en 2012 et, en terminant, sur les travailleuses du sexe russes. D’autres Russies dévoile ainsi un nombre important de témoignages, d’expériences et d’histoires dessinées à la hâte, dans l’urgence de l’instant, rendant le trait plus intense, plus lourd et, surtout, plus significatif.

Suite aux forts mouvements de contestations populaires et à la réélection de Poutine à la tête du pays en 2012, malgré de lourds soupçons, c’est tout naturellement que Victoria Lomasko poursuit vers une deuxième partie de son oeuvre, cette fois intitulée ; En Colère. Comme le mentionne l’auteure, il est important de mesurer combien le soulèvement idéologique des masses, en Russie, relève de l’exceptionnel. Dans cette partie, l’artiste se fait témoin de l’histoire, témoin d’événements capitaux dans la pensée et la construction de modèles alternatifs pour une Russie plurielle plus tournée vers les individu.e.s. À travers plusieurs évènements significatifs comme le mouvement de contestation suite à l’affaire de trucage des urnes de 2011, le déchainement médiatique du procès des Pussy Riot, l’organisation d’un festival du film LGBT suite à la loi pénalisant la « propagande homosexuelle » et aux nouvelles tarifications autoroutières, Victoria Lomasko peint des situations complexes et plus inscrites dans le temps. Ici, le trait est plus recherché et travaillé ; le dessin ne se fait plus dans l’instant mais est travaillé et repensé au fur et à mesure des évènements. 

De par cette oeuvre majeure, Victoria Lomasko donne une substance politique et une voix aux millions de russes ; travailleuses du sexe, routiers, professeure d’économie, « jeunes délinquants », directrice d’une école, ancienne esclave, etc, qui jusqu’à alors n’avaient jamais été véritablement écouté.e.s. Au-delà des individu.e.s, D’autres Russies reflète la vision interne de débats et d’événements historiques dans la construction d’une opposition au pouvoir et au système actuelle en Russie permettant, par conséquent, une meilleure appréhension des dynamiques essentielles, sociales comme politiques, d’une nation dont on ignore encore beaucoup.

En outre, Victoria Lomasko exposera certaines de ses oeuvres en France tout au long de l’année 2018. Depuis le 3 Février et jusqu’au 14 Mars 2018, elle expose pour le projet collectif féministe « Une BD quand je veux, si je veux » à la Maison Fumetti de Nantes. Pour cette exposition, l’artiste dévoile notamment ses peintures de clubs lesbiens. D’autres expositions sont également prévues à Arles, au sein de la librairie Les Grandes Largeurs et à Bordeaux dans la librairie Mollat. 

D’autres Russies sera délivrée dans les libraires partenaires, à partir du Vendredi 2 Mars 2018, pour la somme de 19 euros.

Visuel : © Évènement Facebook The Hoochie Coochie.

Agenda des soirées du week-end du 2 mars
Platonov d’après Anton Tchekhov mise en scène Sébastien Jégou-Briant à La Comédie Saint Michel.
Hakim Akcha

One thought on “D’autres Russies”

Commentaire(s)

  • Merci pour cet article !
    Un changement à signaler cependant : si les expositions à la Maison Fumetti de Nantes et à la librairie Les Grandes largeurs d’Arles sont bien maintenues, celle de la librairie Mollat de Bordeaux a malheureusment été annulée. En revanche une exposition se tient actuellement à la librairie Quilombo de Paris XIe, et se terminera ce samedi.

    L’équipe de The Hooochie Coochie.

    mars 6, 2018 at 0 h 01 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *