BD

Dans la paume du diable tome 1

16 mars 2013 | PAR Sandrine et Igor Weislinger

Scénario de Mathieu Mariolle et dessin de Kyko Duarte

1946, Le Banni d’Howard Hugues est sorti sur les écrans et le célèbre milliardaire s’affiche partout avec sa star Jane Russell. Mais le magnat est comme tous les grands patrons d’Hollywood sous la coupe de la Mafia à laquelle il doit verser de généreuses enveloppes pour pouvoir continuer à faire des films. Pour démanteler cet impressionnant système mafieux, il faut un homme du FBI infiltré. William Lawford, dont la famille fait partie du milieu du cinéma, va être cet homme au péril de sa vie. Il se retrouve vite impliqué comme principal suspect dans une affaire de meurtre…

 

 


Mathieu Mariolle a déjà travaillé avec KyKo Duarte pour De Sang froid. Spécialiste de l’action, il est passé des jeux vidéo à la bande dessinée.

Kyko Duarte est un jeune dessinateur espagnol qui s’est fait connaître pour Les Chroniques de la guerre des fées et Le Capitaine Fracasse. Il dessine de manière très réaliste. Ses dessins sont très cinématographiques et précis dans les détails. Dommage seulement que ses personnages ne soient pas plus caractérisés physiquement à la manière d’Humphrey Bogart dans les films noirs.

Si l’on saisit qui est qui dans les personnages féminins, on se perd un peu dans les héros masculins, il faut être très vigilant pour saisir qui est qui dans une telle galerie. Bravo pour le rendu humoristique de certaines personnes réelles comme Gregory Peck et Clark Gable que l’on reconnait bien.

Les années 1940 sont la grande époque du film noir à Hollywood, le roman noir aussi connaît ses meilleures heures, cette BD est elle aussi tout ce qu’il y a de plus noire et ténébreuse. Les personnages sont multiples ce qui rend l’action difficile à suivre, il est conseillé de tout lire d’un trait et même de relire au besoin. Le fait que les personnages aient réellement existé et que la fiction ait de grands rapports avec la réalité aidera toutefois à se plonger dans cette enquête qui remonte le cours du temps. Historique et cinématographique, cette œuvre engagée et trépidante vous tiendra en alerte.

Les mystérieuses cités d’or t1 : une madeleine exotique bien dorée
Critique: 40 ans mode d’emploi, le plaisir de retrouver Paul Rudd et la bande d’Apatow dans une nouvelle comédie générationnelle
Sandrine et Igor Weislinger

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *