BD
« Conquistador » tome 3, de Jean Dufaux et Philippe Xavier

« Conquistador » tome 3, de Jean Dufaux et Philippe Xavier

02 décembre 2013 | PAR Sandrine et Igor Weislinger

51R1bx6pypL._AA160_

[rating=5]

Couleurs de Jean-Jacques Chagnaud

Deux camps adverses se sont formés : un envoyé du roi d’Espagne, Don Velazquez de Cuellar, rallie à lui les Aztèques de Technochtitlan qui retiennent prisonniers Catalina Guerero. Quant à Hernando Del Royo, il est maintenant dans le clan de Cortès. L’affrontement est inéluctable et la soif d’or toujours aussi puissante. Violente, effrayante, mystérieuse et sans concessions, l’aventure se poursuit.

51EeCV5AgaL._AA160_Jean Dufaux est l’un des plus illustres scénaristes de la bande dessinée contemporaine. Son œuvre extrêmement prolixe s’aventure aussi bien dans le domaine de la science-fiction avec Dakota – avec Philippe Adamov au dessin –, et dans la piraterie avec Barracuda  que dans le passé, que ce soit au temps des Vikings avec Saga Valta, en plein Moyen Âge avec les Complaintes des Landes perdues ou dans l’Histoire des Aztèques ici.

Philippe Xavier a dessiné des comics aux USA dans les années 1990 avant de réaliser Le souffle et Paradis perdu chez Soleil. Son entente avec Jean Dufaux permet aux deux auteurs de réaliser avec lui deux grandes séries historiques phares : Croisade, chez Soleil, et Conquistador, chez Glénat, dont le tome 4 est déjà prévu.

Catalina Guerero, antihéroïne plus belle et captivante que jamais, s’en sort miraculeusement une fois de plus. Son alter ego, Hernando Del Royo, ne s’en sort pas mal non plus et révèle des qualités insoupçonnées. L’intrigue se resserre autour des quelques personnages principaux et d’un conflit sanglant vers lequel toutes les actions tendent. L’Histoire sud-américaine comme vous ne l’avez encore jamais vue.

Éditions Glénat – collection Grafica – date de parution : 27 novembre 2013 – 56 pages – 13,90 euros – Visuels : © éditions Glénat

MotifAZen concert à Paris le 8 décembre !
Gagnez 5 DVD du film « Landes » de François-Xavier Vives
Sandrine et Igor Weislinger

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *