BD
Carlisle/Tasunka Witko d’Edouard Chevais-Deighton et Laurent Seigneuret

Carlisle/Tasunka Witko d’Edouard Chevais-Deighton et Laurent Seigneuret

14 octobre 2013 | PAR Sandrine et Igor Weislinger

51mcxhySh4L._SY445_

Cycle 1 – Episode 1/2

Deux jeunes instituteurs, Jonas et sa femme Mary, choisissent d’enseigner à l’école indienne de Carlisle mise en œuvre par le colonel Pratt dans le but d’éduquer les jeunes indiens de sorte de leur permettre d’intégrer la société américaine mise en place par les colons. Il s’agit de tenter d’assimiler les indiens plutôt que de les exterminer, de leur faire abandonner de force leur culture pour leur en faire embrasser une autre: « tuer l’indien pour sauver l’homme ». Profondément humaniste, Jonas est très vite révolté par les méthodes employées pour atteindre ce but.

La BD est une passion pour Edouard Chevais-Deighton qui s’est lancé dans l’écriture de scénarios dans ce domaine, il est l’auteur du dyptique L’Alternative qui paraîtra chez Glénat fin 2013 sur la Seconde Guerre Mondiale. Il a aussi collaboré à un collectif Polar Story chez Fugues en bulles.

Laurent Seigneuret est passionné de dessin et de BD.  Il s’est ainsi lancé dans les cases avec Le trésor du temple (2010, éditions Glénat), L’affaire Marie Besnard (2011, éditions de Borée) et Les échappés (2013, éditions Soleil, voir notre article). Toujours aussi riche en détails, son dessin, coloré ici par Sandrine Cordurié, prend l’aspect de scènes proches du western, les expressions des personnages sont poignantes avec une couverture choc particulièrement inoubliable. Le combat des personnages s’exprime par une tension visuelle et graphique très réussie.

C’est l’histoire vraie de la « déculturation » des indiens ou comment ce qui partait d’une bonne intention: sauver les indiens en leur faisant intégrer la culture coloniale est devenu une catastrophe, créant des êtres à part, rejetés de toutes les sociétés parce que dans un « entre deux ». Un passé ressuscité de manière très convaincante qui met en lumière un passage méconnu de l’histoire des États-Unis; une belle réussite scénaristique et graphique.

Editions Bamboo – collection Grand Angle – date de parution: 2 mai 2013 – 48 pages – 13,90 euros – visuels (c): Editions Bamboo

3ème édition de « Radio France fête le livre »
La sélection du mardi : la joie du « pilou »
Sandrine et Igor Weislinger

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *