Livres

Agota Kristof est morte

27 juillet 2011 | PAR Yaël Hirsch

L’auteure du « Grand cahier » et des volumes qui suivent ce grand livre est morte ce mercredi 27 juillet 2011 chez elle, dans la violle suisse de Neuchâtel. Elle avait 75 ans.

Née à Csikvánd en Hongrie, Agota Kristof se réfugie en suisse en 1956. Travaillant dans une horlogerie le jour, elle écrit la nuit. En Français. Des poèmes, puis des pièces de théâtre qui la font connaître. Le succès arrive avec la publication du « Grand Cahier »(Seuil, 1986,entre autres prix du livre inter) qui sera suive de deux autre tomes, « La Preuve » (1988) et « Le Troisième Mensonge » (1991). Cette « trilogie des jumeaux » qui retrace la vie  de deux jumeaux consignant leur vie de réfugiés à la campagne pendant la guerre dans un « grand cahier » a été traduite en 30 langues. Et fait désormais souvent partie des programmes scolaires. Agota Kristof s’est arrêtée d’écrire peu après la publication d’un récit autobiographique en1995, « Hier » (Seuil).

© Yvonne Böhler

L’interview de Nafissatou Diallo : c’est un beau roman, c’est une belle histoire
Lyon : Concert exceptionnel pour la fermeture du Centre d’Histoire de la Résistance et de la Déportation le 18 septembre
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *